François Hollande a participé mercredi 21 mars à Montauban à l'hommage organisé en souvenir des soldats français assassinés.

Hommage aux soldats tués

Il a expliqué mercredi sa présence aux obsèques militaires des soldats tués par la nécessité de dire que "la République s'honore lorsqu'elle est attaquée à être rassemblée dans la lutte contre la barbarie, l'ignominie et le terrorisme". "Je voulais être là au nom de la République rassemblée dans ce moment de recueillement et d'hommage à ces soldats assassinés", a déclaré le candidat socialiste à la présidentielle, à l'issue de la cérémonie présidée par Nicolas Sarkozy.
"Je voulais être là face aux Français pour leur dire qu'il y a des moments où nous sommes tous unis et la République s'honore, lorsqu'elle est attaquée, à être rassemblée dans la lutte contre la barbarie, contre l'ignominie et contre le terrorisme", a ajouté François Hollande, qui était accompagné de plusieurs élus et memebres de son équipe de campagne.
Questionné sur le discours du chef de l'Etat, il a répondu: "Chacun était à sa place, dans son rôle. Il y avait un président de la République qui rendait un hommage au nom de la nation".


Soulagement après la localisation du tueur.

François Hollande s'est exprimé à son QG mardi matin sur la tuerie de Toulouse et sur l’opération en cours menée par le RAID.

Texte intégral de la déclaration

"J'exprime, au moment où l’auteur présumé est identifié et localisé, mon soulagement, qui est celui de tous les Français.
Je salue le travail remarquable des forces de sécurité. Je sais la difficulté de leur tâche. Plusieurs policiers ont été blessés dans un premier assaut. Je leur exprime ma gratitude, mon soutien.
Je souhaite que l’opération se dénoue dans les meilleurs délais pour mettre un terme à une angoisse qui est insupportable.
Dans ce moment précis, je rappelle que la lutte contre le terrorisme doit être poursuivie sans relâche, sans faiblesse. Que ce combat est le combat de toute la République, au-delà de tout. Au-delà de ce qui peut à un moment nous séparer, nous sommes unis autour de cette même cause, ne jamais laisser exposer l’un d’entre nous à ce qui est une vindicte terroriste.
Nous devons poursuivre sans relâche ce combat là, c’est le nôtre, c’est celui de la République.
Merci."

 

Lire l'article sur son déplacement à Toulouse en cliquant >> ICI

Plus d'actualités

Accusation sans fondement de l’UMP : l’indécence et la honte

Valérie Rosso-Debord et d’autres membres de la direction de l’UMP ont une nouvelle fois gravement dérapé en proférant des accusations sans fondement sur une pseudo-instrumentalisation par le candidat socialiste du drame de Toulouse.

Les dérapages de Valérie Rosso-Débord sont indignes

Les propos de Valerie Rosso-Débord et de certains membres de l'UMP accusant François Hollande d'instrumentalisation du drame de Toulouse sont indignes et méritent d'être condamnés le plus fermement possible par la direction de leur parti.