Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 18:30

Photo de « famille » politique avec les élèves de l'école Paul-Blet. Photo de « famille » politique avec les élèves de l'école Paul-Blet.

 

 

Le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon a visité hier midi le rectorat de Poitiers entouré de ses “ amis ” politiques et guidé par le tout nouveau recteur Jacques Moret.


> L'heure… Midi n'a pas encore sonné et déjà on annonce l'arrivée du ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon, prévue initialement à 12 h 15. Branle-bas de combat et protocole désorganisé. Qu'à cela ne tienne, les 300 invités – élus, personnels du rectorat, enseignants, représentants syndicaux – arriveront pour la plupart après le ministre. Ils ne seront pas les seuls. La présidente de Région, Ségolène Royal, absente au moment de l'accueil de Vincent Peillon, a dû elle aussi prendre le train ministériel en marche, au beau milieu de la visite.


> La grande histoire… Le ministre a été invité à visiter une partie seulement des nouveaux locaux du rectorat situé 22 rue Guillaume-VII-le-Troubadour regroupant tous les services sur un seul site. Une visite guidée par le maire Alain Claeys, le recteur Jacques Moret, nommé le 28 septembre dernier à la tête de l'académie de Poitiers et largement commentée par l'architecte du patrimoine et historien Jean-Paul Mauduit, du cabinet Alluin et Mauduit, qui a conduit les travaux depuis décembre 1995.


> Le rituel… Une heure plus tard, ruban tricolore sectionné et plaque dévoilée, les allocutions se sont enchaînées. Alain Claeys a rappelé l'investissement de la municipalité dans de nombreux projets éducatifs, activités périscolaires et expérimentations (Cité des savoirs). Ségolène Royal, dans un discours fleuve et chiffré, a insisté sur « le rôle d'élévation de l'école » considérant comme importante la part allouée par la Région (10 % du budget global) au monde éducatif.


> Les mots doux…

 

Vincent Peillon, quand à lui, avant de dresser louanges à ses deux amis :

« qu'il retrouvait avec bonheur »

 

Alain Claeys (« Le meilleur spécialiste des questions sur l'Université et la Recherche »)

 

et Ségolène Royal (« La première femme française à être présente à un second tour de la présidence de la République. C'est quelque chose que l'histoire retiendra. Elle a cette capacité à faire bouger les lignes. »,  il s'est dit très « fier ». 

« L'image que donne le rectorat est une grande fierté pour le ministre mais surtout pour l'institution. » Il a emboîté le pas de la présidente de Région sur le thème des « valeurs de la République trop oubliées », notamment sur l'égalité filles - garçons.


> La rencontre impromptue Chrystell Lamothe, directrice de l'association 2LPE (Deux langues pour une éducation) a profité d'une petite ouverture pour aborder le ministre. « Je lui ai dit que nous étions honorés d'avoir été invités [NDLR : les élèves sourds de l'école Paul-Blet]. Poitiers est le berceau du bilinguisme et un exemple pour la scolarisation des enfants sourds. Le recteur est conscient que de trop nombreuses familles sont encore obligées de déménager pour venir à Poitiers afin de bénéficier du dispositif " Langue des signes ". J'ai aussi fait part au ministre de la pression médicale sur les parents de bébés sourds. »

 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2012/11/30/Vincent-Peillon-a-Poitiers-Fier-de-l-institution

Partager cet article

Repost 0

commentaires

oury 01/12/2012 14:03


à quand seront pris sérieusement les demandes des sourds par l' éducation nationale , et de plus par un gouvernement dis de gauche ?

Désirs d'Avenir 86 05/12/2012 17:33



Oui, il reste encore beaucoup à faire pour les mal-entendants...Je souhaite une avancée sous ce gouvernement de gauche...



Recherche

Pages