Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 00:09

COMMUNIQUE

 

 En annulant la taxe carbone, le Conseil constitutionnel donne raison à Ségolène Royal, qui s’y est très clairement opposée. « La taxe carbone n’est pas efficace sur le plan écologique et elle est socialement injuste », avait-elle indiqué lors de l’Université d’Eté du PS à la Rochelle fin août. C’est exactement l’analyse des Sages. Le gouvernement s’apprêtait à prendre au piège des millions de Français  obligés de payer ce nouvel impôt sans pouvoir changer de mode de chauffage ou de déplacement. Ségolène Royal propose une autre démarche : une politique d’incitation permettant à tous, quelles que soient les revenus, de faire des choix écologiques. Une politique qui marche bien en Poitou-Charentes : les dispositifs du fonds d’excellence environnementale sont très sollicités : bonus vert pour l’électroménager, aide aux énergies renouvelables, aide à la rénovation thermique de 8500 logements sociaux, micro-crédit à taux zéro pour les travaux d’isolation, aides à l’achat des véhicules propres, voiture électrique à 5000 €, etc … Tout cela sans augmentation d’impôts.

Plutôt que d’inventer de nouveaux impôts, le gouvernement doit orienter clairement la France vers la croissance verte. Trop de retard a été pris. Pourquoi le ferroutage ne se met-il pas en place plus vite ? Où en sont les « autoroutes de la mer » promises il y a des lustres par M. Bussereau ? Pourquoi l’Etat se désengage-t-il du logement social au moment où il faut mettre en place des plans massifs d’éco construction et d’éco rénovation ? Après les belles paroles du Président de la République à Copenhague, les Français attendent des actes.

 

Jean-François Macaire

Vice-président du conseil régional Poitou-Charentes


croiss-verte.gif


Le courage de dire «  non  »

 


Par l’équipe de Ségolène Royal


Le conseil constitutionnel a annulé  hier soir la taxe carbone. Ségolène Royal salue cette décision, avec laquelle elle est en plein accord, ayant été la première à dénoncer, face au consensus général, ce nouvel impôt « Sarkozy » repeint en vert.

C’était à l’Université d’été de la Rochelle, en Août dernier.

Lors de son discours d’ouverture, elle avait évoqué « un nouvel impôt, injuste insupportable et historiquement décalé », accusant le gouvernement « de faiblesse politique » notamment sur les véhicules électriques en ne donnant pas aux français les moyens de rouler « propre ».

Ségolène Royal plaidait, à contrario, pour une fiscalité écologique juste, qui encourage en priorité les transports propres plutôt qu’une fiscalité punitive qui décourage les consommateurs. Un plaidoyer pour la croissance verte qu’elle met en œuvre dans sa région depuis 6 ans, que ce soit à travers la voiture électrique Heuliez, le plan photovoltaïque ou encore le lycée Kyoto.

Il serait savoureux de nous livrer à  une petite revue de presse des déclarations alambiquées ou hostiles qui ont suivi sa prise de position. Rappelons pour mémoire celle de Jack Lang, accusant Ségolène Royal de se livrer à une opération «  populiste et opportuniste », ou de Cécile Duflot, la Secrétaire Nationale des Verts qui aujourd’hui , se réjouit de l’annulation de la taxe carbone mais qui, à La Rochelle, dénonçait, sans la citer «la démagogie» de l’ex candidate, Daniel Cohn Bendit  lançant même un «Elle est à l’est !»

Aujourd’hui, tout le monde semble avoir retrouvé le Nord sur sa boussole et  applaudit. Nous nous en réjouissons. Mais depuis le début, cette taxe était injuste et il fallait le dire .

Elle était injuste car elle assommait les ménages. C'est d'ailleurs en partie sur la base de l'inégalité de traitement entre les ménages et les entreprises que le Conseil Constitutionnel l'a annulée hier soir.

C’est une très bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des français et contre la pression fiscale intolérable exercée par le gouvernement sur les citoyens. Ségolène Royal s’en réjouit.

Une fois de plus, elle démontre que la politique est avant tout affaire de  courage, y compris celui de dire "non" à l’injustice  face au consensus, aux appareils politiques, et à la machine UMP.

Ce courage de « chercher la vérité  et de la dire » comme l’écrivait Jean Jaurès , qui illustre , à nos yeux, la véritable compétence politique .


 

Ségolène Royal face au bal des hypocrites

 Les « happy few » de la politique ont eu beau jeu de fustiger, avec leurs quolibets de circonstance, la position de Ségolène Royal sa soi-disant démagogie sur la Taxe Carbone de Nicolas Sarkozy.

A la lumière des derniers développements, on constate simplement que Ségolène Royal a eu raison et a eu le courage de dénoncer le consensus établi. A moins que l'on explique maintenant qu'elle a simplement procédé à l’ensorcellement massif du Conseil Constitutionnel !

Ces « happy few », qui n’avaient pas de mots assez durs pour fustiger les propos de Ségolène Royal à la Rochelle puis dans les médias, ne font que plastronner depuis hier sur les plateaux télés & radios. A chacun et chacune sa phrase toute prête sur le «  camouflet  » ou le « revers sévère » pour Nicolas Sarkozy. Des mines de circonstances.
A tous ces censeurs hypocrites, je dis que la défaite de Sarkozy est aussi la leur, intellectuelle et morale.

La preuve en images :


Taxe carbone : Ségolène Royal a finalement gagné...
envoyé par SpeedyBoo.

Source : Le Post


Partager cet article

Repost 0
Michèle Fazilleau - dans desirsdavenir86
commenter cet article

commentaires

Recherche

Pages