Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:39
 

Segolene-Royal2.jpgDans ses combats politiques de ces dernières années, Ségolène Royal a su définir une ligne politique claire que l’on peut définir en quatre axes principaux. Celles et ceux qui ont voulu nuire à son action ont réussi parfois à lui barrer la route pour quelques temps, mais que faire face à une détermination, à une force de conviction ? La route est tracée …

 

Quatre axes pour donner du sens à gauche.

 

Un volontarisme assumé de l’Etat.

Ségolène Royal a une réelle culture de l’Etat ce qui manque parfois cruellement à une certaine gauche. Dans la mondialisation actuelle, où l’on s’interroge sur le rôle de cette structure politique, la socialiste a su affirmer un retour à l’action de l’Etat pour définir les grands axes, mener des politiques actives et donner du sens collectif. Ségolène Royal se situe dans cette tradition bien française concevant l’Etat acteur pour mener les grands travaux d’avenir. Un Etat également capable, avec autorité, de fixer les limites contre notamment un  capitalisme financier sans contrôle. Il faut de la volonté et du courage pour gouverner et elle n’en manque pas pour dire « non » aux excès servant le profit d’un petit nombre.

 

Une volonté d’entreprendre.

Ségolène Royal ne se situe pas à la gauche de la gauche, elle est tout simplement à gauche. Elle croît à l’initiative individuelle pour porter une société. Elle s’inscrit dans notre histoire qui a conduit des femmes et des hommes à refuser la résignation pour défendre leur liberté. Tout n’est pas que sens collectif, il faut donner aussi à l’individu sa place.  

Elle a un réel sens de l’entreprise, celle qui crée, celle qui innove. Pour aider ces entreprises, elle a défendu fermement la création d’une banque publique d’investissement. Mais une entreprise consciente de son rôle dans la société, soucieuse du progrès humain, c’est une grande vision de l’entreprise, une vision de gauche, servant le progrès et la justice sociale.

 

Une action régionale

Ségolène Royal est la plus girondine des jacobines … un sens de l’Etat affirmé mais une conception décentralisée de l’action. Pour créer les dynamiques, la socialiste a compris l’importance de sortir d’un centralisme réducteur. Tout ne peut pas se faire et se décider à Paris. En prenant la direction d’une région pour en faire un laboratoire des idées nouvelles, notamment dans le domaine de la transition écologique, Ségolène Royal a montré la route à prendre.

Un gouvernement moderne, dans ce monde global, doit montrer sa capacité à créer les dynamiques des territoires pour penser global et agir local. Cette dynamique à créer est fondamentale et impose de ne pas s’enfermer dans les palais parisiens de la République pour voir dans l’action quotidienne le travail de terrain des femmes et des hommes.

 

Une démocratie populaire et refondée

Les grandes réformes ne peuvent plus se faire sans écoute, dialogue et capacité à convaincre. Le temps des grandes constructions, des croyances idéologiques est passé. On ne gouverne plus un peuple en faisant croire qu’un monde meilleur est possible. Il faut donner du sens à l’action conduite. Il faut que les femmes et les hommes sentent dans leur vie quotidienne que l’action menée a un réel effet.

La démocratie est à nouveau une nouvelle frontière à conquérir. Les peuples du monde veulent davantage être associés aux décisions qui les concernent.

En portant la démocratie participative, Ségolène Royal a compris la mutation de nos sociétés, ici encore elle a ouvert la voie.

 

Alors, ségolèniste je le suis, ségoléniste je le reste … Le ségolénisme est en effet le socialisme le plus abouti pour le XXIème siècle. Il donne un sens à gauche.     

 

Philippe Allard

http://www.justesocialiste.com/article-segoleniste-toujours-113882441.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages