Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 20:40

                     

 

 

 

                     « Nous sommes toujours sur la pente descendante »

 

sego1.JPG

 

Le mardi 10 janvier, Ségolène Royal s’est rendue dans l’établissement ostréicole de Mickael  Pontac situé à Marennes. Pour être plus précis, cette visite s’inscrit dans la continuité d’une réunion prévue avec la section régionale conchylicole Marennes Oléron.

Gerald Viaud, le président de la section, a commenté l’importance de cette visite «  de terrain » en raison des liens indissociables qui unissent la profession ostréicole avec la Région Poitou Charentes. 

En effet, les champs d’aides de la Région sont nombreux  et font d’elle un véritable partenaire: aide pour la formation, l’installation des entreprises, la modernisation, promotion des produits, suite de Xynthia (mais il y a peu de dossiers), restructuration des marais, l’aide concernant la mortalité des naissains dont une grande partie vient de la Région.

A l’heure où l’on peut parler de crise dans le monde ostréicole, le projet SCORE représente un fort enjeu.

«  Il s’agit d’un projet national qui redescend par la Région. Le projet SCORE « c’est la sélection  de familles résistantes pour le réensemencement dans le milieu. La région sera sollicitée pour le financement » explique-t-il.  

Il poursuit en disant que « la Région intervient sur pratiquement toutes les actions. Pour obtenir des aides au niveau européen, il faut qu’on ait des aides du département ou de la région. Ils sont déclencheurs. »

Trouver des solutions

 « C’est un peu trop tôt pour faire un bilan économique » continue Gerald Viaud mais « on est toujours sur la pente descendante. Ca aurait pu être pire. Pour 2012, on va avoir des problèmes de quantité. Il n’y a pas de solution miracle.

Cette année, beaucoup de gens ont utilisé des gisements naturels ». 

Toujours combative, Ségolène Royal, croit en l’avenir : «  On est là pour trouver des solutions aux problèmes des français. Il n’y a pas de fatalité. Il faut se battre et chercher des solutions de solidarité plutôt que l’ambition personnelle.

Demain, je continuerai de me battre pour les ostréiculteurs, les français et pour trouver des solutions efficaces. » Elle a ensuite rappelé les différentes actions de soutien menées par la Région. 

Mickael Pontac  a fait visiter son exploitation, ce qui a permis d’illustrer ces  différentes actions. « Je tiens à cette production identitaire de la Région » commente-elle.

Janique Villeneuve

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages