Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 17:56

Partager    

 

Sego-couverture.jpg

Ségolène Royal et la gérante de la SCOP Chizé Confection mercredi 30 mars 2011

Ségolène Royal s’est rendue mercredi 30 mars au salon "Made in France" à Paris, salon de Haute-Façon où le savoir faire français est valorisé. La présidente de la Région Poitou-Charentes a une fois de plus marqué son engagement auprès des SCOP de la Région, 4 d’entre elles, originaires des Deux-Sèvres, étant présentes sur le salon : Chizé Confection, Bocage Avenir Couture, Couture Venise Verte et Monneau Confection.

 

visuel_mif11.jpg

 

L’an dernier déjà, mercredi 31 mars 2010, Ségolène Royal avait rendu visite au salon "Made in France", où les 4 SCOP étaient présentes – Chizé Confection pour la première fois. Ségolène Royal avait alors rencontré Agnès b., marraine de la manifestation.

 

jpg.jpeg

Ségolène Royal et Agnès b., la marraine de la manifestation, au salon "Made in France" le 31 mars 2010

La Région Poitou-Charentes aide les 4 SCOP à plusieurs niveaux :

-des Bourses Régionales Désir d’Entreprendre (BRDE, ou Bourses-Tremplins) ont été accordées aux salariés-repreneurs de Chizé Confection (8 salariés pour un total de 31 800 €), de Couture Venise Verte (16 salariés pour 31 200 €) et de Monneau Confection (13 salariés pour 39 000 €) ;

-le dispositif Cordee (aide directe de la Région aux PME de production ou de services à la production) a été mis en place pour Bocage Avenir Couture pour son développement,

-le financement de, et un partenariat avec l’Union Régionale des SCOP,

-le règlement des frais de location des stands du salon (4 500 € les 2 jours).

 

Segolene-Made-in-France-2011.jpg

Ségolène Royal examine une réalisation de la SCOP Couture Venise Verte sur le stand de cette coopérative (@Conseil Régional P-C)

Dans la Région Poitou-Charentes, 113 coopératives génèrent 195 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploient 2 252 salariés.

Les 4 SCOP de confection à façon de haute couture présentes sur le salon "Made in France" 2011 emploient environs 100 salariés-associés dans les Deux-Sèvres, et ont pour clients quatre géants mondiaux du luxe : LVMH ou Louis Vuitton – Moët Hennessy (marques Céline et Vuitton), PPR, ex-Pinault-Printemps-Redoute (marque Yves Saint Laurent), le géant suisse Richemont (marque Chloé) et Hermès ; elles diversifient actuellement leur clientèle en nouant des liens avec des créateurs indépendants. Au-delà de ces 4 coopératives, la Région Poitou-Charentes compte une trentaine d’entreprise de confection.

 

 


Sur le stand de Chizé Confection, aux côtés de la gérante, Patricia Bonnet, Ségolène Royal a souligné mercredi :

« C’est vraiment un modèle économique alternatif, c’est des entreprises qui ne vont pas délocaliser, qui se battent pour la qualité, qui sont reconnues pour leur sérieux, et vous voyez, on arrive à concurrencer la Chine ou les pays émergents, donc ce qui prouve qu’il y a un autre modèle économique qui est possible, la preuve.

Ce n’est pas évident pour les femmes, d’abord de se dire du jour au lendemain, eh bien on va diriger notre entreprise, on refuse qu’elle ferme. Et donc la Région Poitou-Charentes, qui est la première région en termes de nombre de créations de sociétés coopératives de production, reprises par les salariés, c’est pour ça que je suis contente de voir en plus que ça résiste, que ça tient au long cours, et que c’est la qualité du travail qui est reconnue. »

 

/Segolene-Royal-et-Mme-Bnet.jpg

Patricia Bonnet, la gérante de Chizé Confection, et Ségolène Royal, sur le stand de Chizé Confection le 30 mars

Devant les journalistes de Libération, la présidente de la Région Poitou-Charentes a déploré « l’absence de politique industrielle en France avec des banques qui ne font pas leur boulot pour les PME ».

« Et pourtant, les solutions existent, même dans le textile. Avec l’aide de l’Etat, on pourrait remonter la France. », a-t-elle ajouté.

chizéconfection3-3500x325

Ségolène Royal dans les ateliers de Chizé Confection lors de l'inauguration de la SCOP le 21 décembre 2009 ;  aujourd'hui : "On a beaucoup de travail et on ne peut pas tout passer", explique Madame Bonnet, la gérante

Puis, comme Madame Bonnet indiquait, les carnets de commande de la SCOP Chizé Confection étant pleins : « On a beaucoup de travail, et on ne peut pas tout passer ce qu’on nous demande. », Ségolène Royal a réagi : « C’est pas vrai ? Il faut embaucher ! ».

Aux journalistes de Libération, Ségolène Royal a déclaré :

« Il n’y a pas de fatalité de la désindustrialisation, ces quatre Scops sont nées de la reprise par le personnel d’entreprises liquidées et sont aujourd’hui en recherche d’emplois qualifiés. »

 

Chize-Confection-.jpg

Chizé Confection explique à Ségolène Royal la difficulté que la société a à recruter des salariés qualifiés

Mais chez Chizé Confection, le problème, c’est surtout un problème de qualification : pour les postes où savoir–faire, compétences et valeur ajoutée sont présents et sur lesquels Chizé Confection embauche, la société n’arrive pas à trouver des candidats ayant toutes les compétences requises. « Eh bien on va les former ! », a conclu Ségolène Royal.

Justement, pour pallier au manque de personnel qualifié, et encourager l’alternative économique que constituent ces SCOP, la Région Poitou-Charentes va créer en 2012 le premier centre de formation de France pour les jeunes entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire : avec Ségolène Royal, la Région avance, sur le terrain, montrant que la politique par la preuve, c’est ce qui marche le mieux.

Frédérick Moulin

Partager cet article

commentaires

michele gerbaud 02/04/2011



                Cette excellente idée devrait se propager, car nombre de jeunes femmes auraient envie de créer, de
réaliser, d'avoir des possibilitées pour travailler dans se système de coopérative, il y a des formations en couture et création, mais pas de débouchées, que faut il faire pour mettre en
application cette formule made in france. Nous n'avons pas de pétrôle mais nous avons des idées....


Merci Notre Grande Dame du Poitou d'ouvrir des portes.


 



Edouard Onze 03/04/2011



Voilà du concret et de la qualité de la part de S Royal. Dans ce domaine au moins, le "Made in France" sera toujours loin devant le "Made in China"!... Merci Monique! 



Otschapovski Pennel Danièle 04/04/2011



OUi j'ai trouvé cette émission tellement formidable ,petite fille et fille  de confectionneur à Roubaix , je suis agréablement surpris que ce métier reprenne forme
surtout  que en plus il me semble que une association dans le Nord forme des fillettes à la couture leur apprend à se servir d'une machine à coudre  et la couture à la main  et
certaines associations reprennent les métiers du tissage  pour  la création de tissus


se serait tellemnt formidable de donner du travail à nos enfants dans le futur ,surtout que savoir coudre pour une mère de famille est indispensable



Recherche

Pages