Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 10:05

 

  
Hier, à Marseiille, Ségolène Royal tenait un meeting en soutien à François HOLLANDE.

Sereine, sourire aux lèvres, on a retrouvé la Ségolène de 2007, ses accents de sincérité, ses émotions, ses convictions fortes, son enthousiasme pour les jeunes qui doivent travailler dur,  son appel à la population métissée qui " n'est pas un problème pour la France, mais le commencement de la solution." Non seulement pour être des citoyens à part entière, mais pour " redresser la France. " 

Premier meerting que Ségolène ne fait pas pour elle même, mais pour le candidat Hollande .
Une Ségolène qui surmonte les épreuves qu'elle a subies, et qui rentre de toutes ses forces dans la campagne, pour faire gagner la Gauche. Une Ségolène  sans concession a vis à vis d'un Sarkozy  déboussolé qui ne trouve pas d'autre solution que de draguer les voix du Front National et de  se battre, candidat mais pas encore candidat, sur les thèmes chers au Front National: immigration, sécurité, les civilisations qui ne se valent pas toutes.

Ce meeting fut un grand moment de bonheur, mais aussi de tristesse parce qu'elle était notre candidate, qu'elle était la meilleure pour présider la France et que nous sommes contraints de la retrouver dans un combat pour un aurtre, avec courage et abnégation.


Très applaudie, Ségolène ROYAL a formidablement mobilisé au cours de ce meeting.

"Nous sommes à 75 jours du premier tour de de l'élection présidentielle. 75 Jours. Et ce changement nous devons le réussir....

Je suis très heureuse de revenir ici à Marseille... Marseille, ville ouverte sur le Monde, ville ouverte sur la Méditerranée, ville d'intégration, ville de métissage, ville de chaleur, ville de fraternité, ville de dialogue entre les civilisations. Cette ville, votre ville...où chacun, quel qu'il soit, quelle que soit la couleur de sa peau, quelle que soit son histoire, quelle que soit son origine, d'ailleurs, on ne leur demande pas quelle est leur origine, on leur demande où ils veulent aller ensemble, quelle que soit sa culture, quelle que soit sa religion, peut se sentir chez lui.

Marseille... où au printemps 2007,  les socialistes avaient chanté ensemble  pour la première fois la Marseillaise et repris le drapeau tricolore, celui que les socialistes n'osaient pas revendiquer, tellement ce drapeau avait été marqué par la droite et par le Front National.

Et aujourd'hui, les socialistes se sont réappropriés, non seulement la Marseillaise, mais aussi la Nation, et le drapeau tricolore parce qu'il n'y a pas d'opposition entre le drapeau rouge, celui  des luttes ouvrières et le drapeau tricolore, celui de notre Nation

Au contraire l'un ne va pas sans l'autre. Et 2012, l'année du combat, 2012, l'année du changement, 2012, c'est l'année d'un nouveau destin, c'est l'année d'une nouvelle espérance, c'est l'année du combat, du combat populaire, c'est l'année du combat de tous les Français qui en ont assez des dégâts de 10 ans de droite, c'est l'année du combat et c'est l'année de la victoire de François Hollande.

Et je suis venue à Marseille, pour m'adresser plus particulièrement, au delà de cette salle, au delà même des quartiers que j'ai visites tout à l'heure, pour m'adresser à tous les quartiers populaires, aux jeunes de ces quartiers, mais aussi à leurs parents et à leurs grands parents, à tous ceux qui sont venus massivement voter pour moi en 2007. Disons très simplement les choses les choses.93% dans le quartier nord dde Marseille.

Et puis entre les deux, il s'est passé tant de promesses, tant de désenchantement, ce plan Marschal pour les banlieues, promis par Sarkozy et qui n'est jamais venu . Et on a vu dans les scrutins partiels depuis 2007 un détournement des  urnes, une montée de l'abstention et aussi une montée des extrêmes.

Et Bien je suis venue vous dire et dire à tous ceux qui sont venus voter en 2007 qu'ils doivent à nouvau faire mouvement, qu'ils doivent revenir vers les urnes., car ils ont été tenus pendant  5 ans , tenus à l'abandon par un pouvoir qui n'a pas tenu ses promesses.

*Après les émeutes de 2005, rien n'a été fait par la droite pour arrimer plus solidement les quartiers populaires à une république de plus en plus  indifférente.

*Qu'ont ils fait à droite? Qu'ont ils fait pour venir en aide aux maires qui s'épuisent sur le terrain face à un désarroi croissant. Ils n'ont rien fait.

*Qu'ont ils fait pour redonner espoir aux jeunes qui vivent sans avenir, parfois sans diplômes et parfois sans emplois malgré le diplôme? Ils n'ont rien fait.

*Qu'ont ils fait pour épauler les familles en difficulté convaincues trop vite d'être démissionnaires.? Ils n'ont rien fait.

*Qu'ont ils fait pour mieux garantir le droit , à la sécurité, à la tranquillité  des habitants des quartiers, premières victimes des incivilités et des délinquances? Ils n'ont rien fait.

*Ils n'ont rien fait à droite. Ils n'ont rien fait la haut. Rien, pour éteindre le feu de la désespérance qui couve sous la cendre des illusions perdues. 

Et c'est pourquoi la question des quartiers est devenue une question centrale dans l'enjeu de la réussite du pays tout entier.

*Et c'est pourquoi François Hollande dans son discours du Bourget a dit qu'il n'ignorait rien  de ces quartiers de relégation où se mêlent la colère, le désespoir et malgré tout le talent et la volonté de réussite.

*Et c'est pourquoi notre candidat a mis en avant, en tout premier lieu la question  de la jeunesse et le respect .

Et la question de la jeunesse, c'est d'abord l'emploi, bien évidemment.C'est ensuite l'education, toujours l'éducation, encore l'éducation  qui se trouve au coeur de ce  projet présidentiel.

Et nous devrons réparer ce qu'ils ont fait, ce qu'ils ont détruit avec des dizaines de milliers d'emplois supprimés en cinq ans.....".

Formidable discours en direction des jeunes, des populations métissées mais aussi en direction de la réforme financière et de la réforme des banques.
Preuve que bien des idées de Ségolène, notre leader, se retrouvent dans le programme présidentiel du candidat Hollande.
MAIS CE DISCOURS EST AUSSI UNE REPONSE  A LA POLITIQUE RACISTE DE SARKO ET DE SES SBIRES.

Ce discours est en effet le bien venu à l'heure ou l'incompétent, Claude Guéant, ancré sur les thèmes favoris de l'extrme droite ose dire: " toutes les civilisations ne se valent pas" et provoquer un incident inédit dans une séance de questions au gouvernement; un gouvernement qui se lève et prend ses clics et ses clacs, se retirant tout simplement de l'enceinte de l'Assemblée Nationale.

C'est la première fois qu'un gouvernement a une attitude aussi indigne.  

Ségolène ROYAL a réagi avec vigueur à ce comportement insupportable:

" C'est la première fois que ça arrive et c'est très choquant, dans le fonctionnement des institutions. Puisque l'Assemblée Nationale c'est le lieu , c'est le coeur battant de la République, c'est là où les parlementaires ont le droit, au nom du peuple français, les élus du peuple ont le droit d'exprimer en toute liberté l'avis qui est le leur; c'est le lieu même du débat parlementaire , de la confrontation des idées, avec intelligence et hauteur de vue.
Un premier ministre, un chef de gouvernement, qui est Chef de la Majorité parlementaire, n'a pas le droit de quitter l'hémicycle. C'est contraire mme à l'esprit de notre constitution....

"Lorsqu'en plus le parlementaire qui s'adresse au premier ministre s'appelle Serger LETCHIMI....le Maire de FORT DE FRANCE, celui qui avait succédé à Aimé Cesaire; Aimé Césaire qui a écrit cet texte magnifique, cette lettre sur le colonialisme, Aimé Césaire qui a écrit des poêmes magnifiques, dans une langue française magnifique, comme le retour au Pays Natal, Aimé Césaire qui a mené des combats, des combats de toute une vie, Aimé Césaire, ami de Léopold  Singor qui a inventé la négritude et son successeur, Serge Letchimi, député de FORT DE FRANCE, Président de la Région Martinique,n'aurait pas le droit?
Si, il a le droit, Serge Letchimi, descendant d'une esclave, il a droit de poser une question sur la portée du sens des civilisations: Il a le droit de porter ce débat, il a le droit d'interroger un gouvernement qui cautionne cette thèse absurde du choc des civilisations.

Le choc des civilisations, c'est le nationalisme et le nationalisme, comme disait François Mitterrand, c'est la guerre et la guerre nous n'en voulons pas.
Nous voulons le dialogue des civilisations. Nous voulons le respect entre les civilisations et nous voulons un premier ministre qui a le courage  de rester à l'Assemblée Nationale pour répondre aux questions qui lui sont posées. Et bien, puisqu'il a pris la porte, qu'il y reste.

Le changement c'est maintenant."

Il faut dire que lorsqu'un gouvernement professe le nationalisme, qu'il rejette les étrangers, les rend responsables de tous ses échecs, qu'il pratique la discriminations, se permet d'évaluer les civilisations qui ne se valent pas...il y a danger.

A quand la race pure?

C'est comme cela qu'en 1939, des juifs ont été pourchassés, obligés de porter une étoile jeune parce qu'ils n'appartenaient pas à la race pure...C'est comme cela que ça a commencé  pour se terminer par une guerre mondiale, des camps de concentration, des chambres à gaz et des morts par millions.

Quand on commence à tenir ce genre de langage, le péril est imminent.

Heureusement, il y a des élections ou l'on ne laissera pas l'infame Sarkozy envahir les média avec la sécurité, l'immigration, le choc des civilisations et tous les sujets qui divisent les Français entre eux.
Les socialistes parleront Jeunesse, Pouvoir d'Achat, Logement, Chmage, réindustrialisation du pays, réforme des banques, fiscalité alourdie pour les riches...en bref, on parlera des sujets qui intéressent les Français...François Hollande et Jean Luc Mélenchon s'y sont engagés.

Et puisqu'il y a des élections, profitons en pour chasser l'équipe au pouvoir.

Il le faut, parce qu'après 5 ans de Sarkozysme:
              *Nos libertés se sont envolées comme neige au soleil.

              *Notre protection sociale a été détruite.

*Les inégalités se sont accrues dans des proportions faramineuses. 45 taxes nouvelles ont été crées par ce Président qui prétend, mensonge de plus, qu'il n'a pas augmenté les impôts.
 
Nous ne sommes déjà plus en démocraties tant nous sommes fichés, surveillés; tant les interdictions se multiplient. Tant il devient impossible de respirer.

Alors le moment de l'alternance est venu.

Comme le ditle slogan de campagne de François Hollande: LE CHANGEMENT
 C' EST MAINTENANT."

Si le peuple le veut LE CHANGEMENT C' EST EN 2012...HOLLANDE OU MELENCHON...MAIS A GAUCHE...PLUS QUE 70 JOURS A ATTENDRE LE PREMIER TOUR DES PRESIDENTIELLES; LE VOTE DE L'ESPOIR ET DE LA DELIVRANCE.
ET QUE L'ON EN REVIENNE ENFIN AUX FONDAMENTAUX DE LA DEMOCRATIE: LE POUVOIR DU PEUPLE, PAR LE PEUPLE POUR LE PEUPLE

            VIVE LA REPUBLIQUE CITOYENNE.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages