Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 16:27



La question de l'avenir d'Heuliez a donné lieu à un débat lors de la dernière séance publique du conseil régional, hier à Poitiers.

 

La dernière séance publique du conseil régional, hier à Poitiers, n'a pas fait l'économie d'un débat sur le très brûlant sujet d'Heuliez, l'entreprise appartenant à BKC qui provoque depuis plusieurs semaines des étincelles : en jeu plusieurs centaines d'emplois menacés de disparition. La présidente du conseil régional de Poitou-Charentes Ségolène Royal a engagé la Région – à hauteur de 5 M€ – dans le capital de cette entreprise privée. Qui, aujourd'hui, a besoin d'un appui bancaire de 4 M€ garanti par Oséo, le ministère de l'Industrie et le conseil régional pour assurer les salaires en attendant l'ouverture d'un pacte des actionnaires.
C'est le chef de file de l'opposition (UMP/la Dynamique régionale) qui ouvre le feu : « Est-ce que BKC va mettre les 16 M€, la restructuration du capital vient à côté de BKC où elle se substitue au groupe ? », interroge Henri de Richemont.

Le sang de Ségolène Royal ne fait qu'un tour : « Le parti auquel vous adhérez a dénigré cette entreprise et jeté une suspicion infondée à l'égard de celle-ci. Tout le monde aurait dû faire bloc autour d'Heuliez, répond la présidente PS. Nous avons toujours cru dans cette très belle affaire et je garde toute ma confiance dans cette entreprise ». Et d'ajouter :
« La région Pays de Loire a décidé d'injecter 5 M€ et d'autres entreprises régionales se sont positionnées. Je demande à l'Assemblée d'accorder la co-garantie de la Région ».

C'est alors qu'Alain Garcia (la Dynamique régionale) parle de « politique politicienne », expliquant que ce qui le gêne est le repreneur choisi par le tribunal de commerce, Louis Petiet qui « n'a toujours pas, selon lui, donné la couleur de l'argent, les 16 M € annoncés ».
 
La région Centre et Bolloré
 
Une inquiétude que Jean-Romée Charbonneau (Front national) relaie sans ménagement : « Nous ne sommes à un mois des élections et le dossier n'est pas ficelé, la région Centre investirait et Bolloré se porterait concurrent du véhicule électrique… Ce n'est pas sérieux ».


La réponse de la présidente du conseil est sans appel : « Heuliez sera sauvé envers et contre tout. La Région se battra avec ses moyens et avec succès pour défendre Heuliez. »



Source : La Nouvelle République.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages