Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 14:30

 

208888_vue-du-site-de-la-fonderie-du-poitou-aluminium-fdpa-.jpg

 

 

 

PARTI SOCIALISTE

Fédération de la Vienne

 

 

 

 

 

Sarkozy aux Fonderies ou Le bal des Hypocrites

 

Dans le cadre de son déplacement dans la Vienne lundi prochain, il semblerait que M. Sarkozy ait programmé une visite aux Fonderies du Poitou. C’est son droit le plus strict, mais enfin, quelle hypocrisie ! Faut-il rappeler que, comme l’ont démontré les salariés, la fermeture de l’usine d’Ingrandes était programmée dès 2009 lors de la reprise par Montupet, en accord avec Renault et sans que le ministère de l’Industrie y trouve à redire ? Faut-il souligner à nouveau que le PDG de Montupet, M. Stéphane Magnan, dont on connait le comportement scandaleux à l’égard des salariés d’Ingrandes, faisait partie des conseillers spéciaux du Ministre Besson en matière de stratégie industrielle ? Faut-il revenir sur l’entrevue de quelques petites secondes, que M. Sarkozy a consenti aux salariés sur le tarmac de l’aéroport de Biard le 5 janvier, alors que le conflit durait depuis 4 mois sans susciter la moindre réaction du gouvernement ? Que la seule réponse de M. Sarkozy fut alors d’envoyer M. Besson, qui vint à Ingrandes le 16 janvier annoncer la remise en selle de … Montupet !

 

A l’évidence, M. Sarkozy porte une responsabilité dans la façon odieuse dont ont été traités la fonderie Alu et ses salariés : le « plan de compétitivité » assorti d’une baisse des salaires de 23%, les 2,4 Millions d’€ de « frais de siège » pompés par Montupet sur la trésorerie de l’usine, les manœuvres pour replacer Montupet dans les schémas de reprise. Que seraient devenues les Fonderies sans le formidable combat mené par les salariés et leurs organisations syndicales ? Ils ont su créer un rapport de forces favorable, ils ont obligé les élus UMP de la Vienne à se désolidariser du gouvernement, ils ont obtenu du tribunal de commerce de Nanterre qu’il écarte Montupet. Chapeau bas !

 

A coup sûr, M. Sarkozy va se pavaner lundi en prétendu sauveur de l’entreprise. Certainement, les salariés vont l’écouter avec la politesse et la sérénité qu’ils ont su garder durant tout ce conflit. Mais rien n’effacera la vérité : M. Sarkozy, vous avez tenté de sauver la mise de votre ami le PDG de Montupet, et ce sont les salariés et la mobilisation locale et régionale qui vous en ont empêché, personne n’est dupe de vos fanfaronnades.

 

Comme personne n’est dupe, dans la Vienne, de vos nouvelles promesses, parce que chacun a pu mesurer les dégâts de votre politique sur nos territoires : des classes et des écoles fermées, des services publics démantelés, des fermetures d’usine (rappelons-nous New Fabris, Isoroy) et des plans de licenciements qui n’ont jamais ému votre gouvernement, le plan antisolaire qui a fait des ravages dans une filière en pleine croissance, sans oublier les collectivités locales méprisées et asphyxiées financièrement.

 

La Vienne a besoin de changement, elle a envie de changement, elle saura vous le dire le 22 avril et le 6 mai.

 

 

         Jean-François Macaire

         Premier Secrétaire Fédéral

Partager cet article

Repost 0
Désirs d'Avenir 86 - Campagne F Hollande - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Recherche

Pages