Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 20:39

Quand Ségolène Royal fait les yeux doux aux entrepreneurs

VIDEOS Invitée mercredi du mouvement Ethic, l'ancienne candidate socialiste à l'élection présidentielle a conquis son auditoire. De là à jouer les ambassadrices auprès du gouvernement...

 

Ségolène Royal et Sophie de Menthon, lors de la rencontre avec des entrepreneurs organisée par l'association ETHIC. (c) Xavier MOUTHON Agence GLOBEPIX

Ségolène Royal et Sophie de Menthon, lors de la rencontre avec des entrepreneurs organisée par l'association ETHIC. (c) Xavier MOUTHON Agence GLOBEPIX
Sur le même sujet

 

Ségolène Royal aime être là où on ne l’attend pas. A l’invitation d'Ethic, une association  de chefs d’entreprises qui pourfend, entre autres, "l’extrême rigidité du marché du travail", la présidente de la région Poitou-Charentes est venue recueillir les doléances des entrepreneurs issus de tous secteurs (internet, service à la personne, bio-tech) mercredi 21 novembre. "Je suis passionnée par les rencontres avec les chefs d'entreprise", a-t-elle confessé pour tenter se séduire son auditoire. "Avec 750 personnes sous ma direction au conseil régional de Poitou-Charentes, je suis même moi aussi quelque part un chef d’entreprise", a lancé Ségolène Royal à la centaine d’entrepreneurs présents.


Sa disponibilité au dialogue fut en tout cas appréciée. Et pour cause. Pour beaucoup de créateurs d’entreprises, les ajustements de la loi de finances 2013 suite à la fronde des Pigeons, ne suffisent pas. Le crédit d’impôt de 20 milliards octroyé aux entreprises par le gouvernement laisse également bon nombre d'entrepreneurs sur leur faim.

 

Sensible au "malaise"


L’élue socialiste de Poitou-Charentes s’est montrée particulièrement sensible à leurs plaintes. "Il y a un vrai malaise chez les chefs d'entreprise", a admis l’ancienne candidate à l’élection présidentielle. "Les Français sont ingénieux. Nous devons faire de la France un pays d’entrepreneurs", martèle-t-elle, rappelant son engagement en juin 2011 pour un Small Business Act pour favoriser les commandes publiques auprès des PME.


Aucun sujet n’a été épargné à Ségolène Royal qui a parfois dû affronter la colère des chefs entreprise. "Plutôt que fraternité, puisque vous aimez les mots en -é, il nous faut de la stabilité et de la simplicité", a tonné Denis Jacquet, entrepreneur et président de l’association Parrainer la Croissance. Réponse de l'intéressée : "plutôt que la flexibilité, je prône plus d’agilité pour les PME".

VIDEO : Ségolène Royal face aux entrepreneurs 

 

 

Au terme d’une heure trente d’échanges, de nouvelles affinités se sont finalement tissées. "Vous feriez une excellente médiatrice ou ambassadrice des chefs d’entreprise auprès du gouvernement", a suggèré Sophie de Menthon, la présidente de l’association Ethic. Proposition que Ségolène Royal a rapidement écarté : "Je ne vais pas me fâcher avec toute la gauche !"

 

VIDEO : Interview : "Le mouvement des Pigeons n’a été qu’une opération de communication"

 



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages