58963 135210939859224 100001109564194 173874 7592286 n

 

Ségolène Royal qui a été élue Présidente de l'Association Internationale des Régions Francophones le 28 octobre 2010, a réuni les 24 et 25 novembre l'Assemblée générale de cette association internationale qui rassemble 145 régions dans 26 pays du monde des cinq continents.

 

Les priorités de la diffusion de la langue française s'appuient sur l'éducation et la culture. Plusieurs actions concrètes ont été engagées comme la réalisation d'un cartable de la francophonie, la création et le développement de prix littéraires et musicaux et la mise ne place de coopérations décentralisées notamment dans les domaines de l'énergie solaire et de l'agriculture.

 

La volonté de Ségolène Royal est de faire de l'Association Internationale des Régions Francophones un espace d'actions concrètes et non seulement de discours.

 

Lors de l'ouverture de l'Assemblée générale, Ségolène Royal a prononcé un discours au cours duquel elle a déclaré :

 

« C'est au travers d'une francophonie porteuse d'échanges et de partages culturels, entre le Nord et le Sud, mais aussi entre les Sud que nous pourrons relever les défis du 21e siècle. »

En marge de cette assemblée générale, Ségolène Royal s'est entretenue avec le Président de la République Blaise Compaoré , le Premier Ministre Luc-Adolphe Thio, ainsi qu'avec plusieurs membres du gouvernement dont le Ministre des Affaires étrangères. Il a été question lors de ces entretiens bilatéraux , du développement du Burkina Faso, des coopérations entre la France et ce pays, et de la situation à la frontière du Mali où deux ressortissants français viennent d'être enlevés.

 

Ségolène Royal a également dialogué avec plusieurs artistes et entrepreneurs dans le domaine des arts à l'Ambassade de France, à l'Institut français ainsi qu'à la cité artisanale de Ouagadougou.

 

Ce déplacement international a permis l'émergence de projets importants qui permettront de développer une francophonie vivante et concrète.

 

Pour terminer cette lettre de Ouagadougou, cette belle phrase d'Aimé Césaire :

« J'ai plié la langue française à mon vouloir dire. Si vous voulez comprendre ma politique, lisez ma poésie ».

 

Bien amicalement

 

L'équipe de Ségolène Royal