Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 10:35
Par Romain Burrel

 

Il fallait avoir du courage pour regarder l'intégralité des débats à l'Assemblée nationale sur le mariage pour tous. TÊTU.com a choisi pour vous les cinq plus belles interventions des deux premiers jours de débats. De gauche, bien sûr... mais aussi de droite.

Les débats à l'Assemblée nationale sur le texte du mariage pour tous viennent à peine de commencer mais ils ont déjà donné lieu à quelques très beaux discours de députés et de ministres pour défendre ce projet de loi historique. Touchante, courageuse, déterminée, voici le top 5 des plus belles interventions à la tribune de l’Assemblée.

5/ Le plus déterminé: Dominique Bertinotti

Ce texte, c’est aussi un peu son bébé. Alors quand la ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, monte à la tribune de l’Assemblée pour défendre le projet de loi sur le mariage pour tous, c’est pour y rappeler avec vigueur le souci d’égalité qui l’anime «en tant que femme, en tant que femme de gauche». Et la ministre rappelle qu’il y a encore quelques années, l’homosexualité était considérée en France comme un délit:

«Il n’était pas si loin le temps ou les homosexuels étaient stigmatisés, passibles d’une peine délictuelle jusqu’en 1982 en France. Il a fallu attendre 1990 pour que l’OMS retire l’homosexualité de la liste des maladies mentales. On vient de loin dans le rejet et la discrimination qui ont engendré bien des souffrances inutiles, aussi bien pour les homosexuels eux mêmes que pour leur familles.» Regardez:




4/ Le plus courageux: Frank Riester

Mercredi, le député UMP ouvertement homosexuel monte à la tribune de l’Assemblée pour dire pourquoi il votera pour le texte, contrairement à sa famille politique. Pour le député de Seine-et-Marne, ce projet de loi s’inscrit en droites lignes des grandes avancées qui ont marqué l'histoire: l'abolition de l'esclavage, le droit de vote des femmes, la dépénalisation de l'homosexualité, les lois sur l'IVG, l’adoption du pacs...

«Quelle société veut-on demain, mes chers collègues? Une société plus forte car plus soucieuse d'égalité, plus forte car en paix avec ses diversités. Nous y sommes avec ce texte historique et c'est pourquoi je le voterai.» Regardez:

 

 



3/ Le plus friendly: Nicolas Bays
 
Il est le co-auteur d’un des plus beaux gestes de la manifestation de soutien au mariage pour tous. Avec son baiser de solidarité échangé avec un autre socialiste, Yann Galut, le dimanche 27 janvier, Nicolas Bays a marqué les esprits. Lorsque le député du Pas-de-Calais monte ensuite à la tribune de l’Assemblée, c’est pour rappeler avec force que l’égalité des droits «n’est pas qu’affaire de symboles»:

«L'égalité ne se négocie pas. L'égalité ne s'ajuste pas. L'égalité des droits est la condition première aujourd'hui de la lutte contre l'homophobie. C'est le droit de vivre dans la dignité que nous donnons aujourd'hui à des centaines de milliers d'homosexuels maintenant et pour les prochaines générations, ici et au regard du monde entier, où tant d'homosexuels sont encore emprisonnés, torturés, tués.» Regardez:

 

 

 

2/ Le plus émouvant: Sylviane Alraux

C’est une députée discrète, élue dans la 6e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, qui a livré à la tribune de l’Assemblée la plus émouvante déclaration. En racontant devant l’hémicycle le parcours de son fils homosexuel, Sylviane Alaux s'est fendue d'une intervention particulièrement forte et émouvante. Le témoignage poignant d’une mère qui se bat pour que son fils puisse disposer des mêmes droits qu’elle:

«Mon fils a été élevé dans l’amour et l’attention. Il est l’héritier des valeurs morales qui nous fondent son père et moi-même, et dont je ne permets à personne de douter. Mon fils vit avec l’homme qu’il aime. Il a choisi la liberté de dire, d’affirmer, de montrer ce qui fait son bonheur. Et de le vivre. Et il reste mon fils.»

 

 

1/ Le plus historique: Christiane Taubira

En prononçant mardi le discours inaugurant les débats sur le projet de loi d'ouverture du mariage aux couples de même sexe à l’Assemblée nationale, la garde des Sceaux Christiane Taubira savait quelle devait marquer les esprits.

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que la Ministre de la justice a parfaitement remplit sa mission. Dans un discours au style très fluide, Christiane Taubira a offert une leçon d’histoire du mariage aux députés de l’opposition. Un discours historique que certains comparent déjà à ceux de Robert Badinter pour l'abolition de la peine de mort et de Simone Veil au moment de la légalisation de l'IVG. Extrait:

 

 
«Que l’on nous explique pourquoi deux personnes qui se sont rencontrées, qui se sont aimées, qui ont vieilli ensemble, devraient consentir à la précarité, par une fragilité, voire une injustice, du seul fait que la loi ne leur reconnait pas les mêmes droits qu’à un autre couple aussi stable.» Regardez:

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages