Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 10:10

L’ère de la peur et du chantage, l’argent, l’argent, les marchés. Le G 20, le spectacle des “couples”, faux maîtres du Monde, Merkel-Sarkozy, et maintenant Obama-Sarkozy, les fausses promesses (paradis fiscaux, taxations financières).

 

Partout, un diktat,  l’austérité, c’est ça ou rien, pas d’autre voie, l’injonction, sinon l’impasse, si l’on ose exercer un peu de démocratie (bien sûr un référendum n’est pas forcément le nec plus ultra de la voie démocratique, tant nous sommes sous la coupe de la peur et de la menace et du rejet de l’autre);

 

ah! ces pauvres Grecs responsables de tout, juste bons à leur vendre des armes ou à aller bronzer dans leurs îles magiques! Certes, ils exonèrent les armateurs et l’Eglise, mais regardons donc devant notre porte : le ménage n’y est pas vraiment bien fait non plus, cadeaux aux plus fortunés, taxations des plus pauvres, affaires en tous genres; ne parlons pas de Merkel et de son deal avec les banques  suisses qui lui reversent une taxe sur ses créanciers allemands, sans que l’on touche au secret bancaire. Bravo!

 

Depuis quand Merkel et Sarkozy représentent-ils l’Europe des peuples ou des Etats, quelle légitimité ont-ils à imposer aux autres leur façon de voir, quel mandat, où sont les parlements, la Commission, etc..?


Face à ce vacarme hostile, quant à moi, j’attends, j’attends, j’espère et j’attends. J’attends et je n’entends pas grand-chose.

 

Je sais bien qu’est venue l’heure des morts et des saints, je sais bien que la terre va vers sa dormance, mais pourtant je ne crois pas que ce soit le moment de  ne rien dire; qu’entend-on, qui entend-on?Moscovici ex-strauss-kahnien de service, Fabius ah youpee!, Cahuzac pour dire que tout ne sera pas tenu du programme du PS, bon! non, ce dimanche 6 novembre, des précisions bien utiles.

 

Quelle vision? Aubry, Hollande, par-ci par-là, seuls ou en tandem, eux aussi, pour dire ce qui ne sera pas fait, pour critiquer la politique actuelle, il le faut, mais qu’entend-on de la perspective d’avenir, quel projet, quel désir?

 

Je sais bien que chaque jour amène un bouleversement suralimenté par les media: un référendum, vous vous rendez-compte ça ne plaît pas aux marchés! Ni aux politiques non plus. Je sais bien qu’il faut s’entendre avec les “alliés” de gauche, (difficultés pour les écolos et leur façon “neuve” de la politique! Prêts à se renier pour une place?), répartir les postes, se préparer pour la campagne qui devrait commencer en janvier. Mais?  J’ai quelques inquiétudes sur la détermination et la clarté des messages de combat de  camarades PS.

 

Ces inquiétudes,  je les avais perdues en 2006  lorsque Ségolène Royal s’était fait entendre et m’avait redonné espoir.

 

Certaines voix comme la sienne, si rares. Espérons qu’elles ne le seront pas trop, parce que ce sont celles-là qui donnent vraiment l’orientation, le sens des choses.

 

Je rappelle pour mémoire:

Banque Publique d’Investissement,  

séparation des activités bancaires,

assainissement de la situation bancaire et financière,

lutte contre les paradis fiscaux (cf. article du Monde “La finance grise doit être mise à contribution pour solder la dette des états” JPH Robé avocat barreau Paris NY Dossier Economie 25 octobre).

 

Qu’attend-on vraiment pour énoncer tout cela clairement? Tout cela et tout le reste?

Une leçon de politique, ce serait  donner une ligne claire; ainsi Ségolène Royal, site du Poitou-Charentes encore récemment; sur la même page, on note l’attention portée aux CFA;  noble façon de s’occuper de la jeunesse. Moi qui rencontre  beaucoup de jeunes de situation très modeste je peux témoigner de leurs difficultés à trouver des employeurs par exemple, mais aussi des places en pédopsy. ou en CMPP quand cela s’avère nécessaire…

 

Et puis que devient cette belle idée de la relance économique par la création en nombre d’emplois “verts”? Elle est bien la seule à en être convaincue! Voilà une orientation vers l’avenir, pour se soucier de la jeunesse..Pourquoi ne fait-on  pas appel à elle, Royal, elle en connaît un bout sur l’écologie, ce me semble!

Au fond, apparaît jour après jour la différence fondamentale entre celle-là et les autres. Elle, ne dévie pas dans son analyse du Réel politique parce que, précisément, dans cette période il faut l’admettre si trouble et complexe du désordre du monde, sa “ligne claire” (?? remember) et ses “solutions” ne varient pas, et sont toujours idoines à la meilleure marche du monde. Parce qu’elles ne sont pas idéologiques, mais aussi parce qu’elle ne craint pas de s’adresser à la fois à chacun et à tous. Parce que ses idées nouent l’Utopie et le Réel, décidées à venir contrer la logique totalitaire et folle, parce que en permanence paradoxale, des marchés. Je ne dis pas que le candidat ou la première secrétaire sont sans qualités et sans détermination politique,

 

je dis qu’elle est celle qui conjugue détermination, analyse précise et juste des situations, à tous les niveaux et dans la plupart des domaines, et rigueur de la praxis. Bien plus, elle porte une vision et cela, comme le désir, ne se décrète pas, c’est au-delà d’une conception gestionnaire, qui, bien qu’ayant son mérite, ne fait pas coupure avec le discours actuel total récurrent de l’argent, de la finance, voire, sur son versant le plus obsessionnel de la gestion(cf. le débat des primaires virant parfois à une réunion de comptables). Comptables sur tout, sur les postes, les taux, les crédits, les prêts, les voix, les sondages, tout cela participe d’une seule et même logique, d’un même discours, de droite ou de gauche. Cela qu’il faudrait subvertir. Si la politique a encore un sens, un avenir, une liberté d’agir face aux marchés… (où l’on voit que Papandréou faisant appel  au plus élémentaire acte démocratique, c’est bien le moins, est venu démontrer contre son gré combien était grande la soumission et la collaboration implicite des politiques et des marchés , d’ailleurs on l’a maintenant remplacé par un “technicien”, un gestionnaire, c’est tellement mieux qu’un politique! ).

 

*La dette envers Ségolène Royal est collective, dette du PS à son égard, mais aussi dette de la gauche toute entière et dette du pays. François Hollande la dit “inspiratrice”, elle est pionnière et inspiratrice.

 

C’est bien pourquoi, malgré l’ignorance sauvage des électeurs à son encontre, ayant inspiré pour une grande part l’orientation socialiste, il était légitime qu’elle en soit la garante et la porte-voix pour 2012. Voix multiples, tendances divergentes, pouvoir à deux têtes, cela sans doute ajoute une complexité  au sens de la campagne à venir,

 

Juste dire une dernière fois un mot de ce lachâge électoral, du “vote utile” (drôle de conception de l’utilité, utile à qui, à l’immobilisme?)

 

Lire la suite :

http://evah5.fr/lecon-de-politique-royal-une-parole-eclaire/


Partager cet article

Repost 0

commentaires

cholois 10/11/2011 13:08



D'accord avec vous, mais OU est-elle ???? Je me suis sentie humiliée quand elle s'est ralliée, nos espoirs méritent mieux que ce renoncement !!!



pierre 09/11/2011 22:04



AVIS DE TEMPETE,  ou LES INDIGNES DE LA ROCHELLE :


Est ce que Ségolène Royal respecte les
militants et le peuple de Gauche  ?


 



Sans s' occuper si elle n' est pas la bienvenue à la Rochelle  ( où elle n' a ni passé, ni attache ) elle arrange en
solo son parachutage par un pacte avec un " has been ", sans tenir compte de la décision adoptée
par le conseil fédéral réuni à Saintes avec 24 voix contre 19 pour des primaires avec la place vacante asexuée pour  la 1 ère circonscription.  C' est la fameuse
" démocratie participative " prêchée pour sa campagne 2012.


* A noter que la la fameuse règle du
sortant remplacé par une femme qui constitue l'argumentation de Maxime Bono n'existe pas dans la circulaire 1382 qui régit les règles des législatives de 2011.


Miraculeusement Solférino à joué à son profit en réservant la place à une femme ( devinez qui ? ), mais elle se prépare "un
tapis de mines " par la juste colère des nombreux militants frustrés ...


Après son désaveu cuisant lors des primaires présidentielles, elle persévère dans un procédé peut démocratique qui n' est
pas à son honneur et elle va se ridiculiser de nouveau,  après avoir une campagne des primaires présidentielles commencée, en toute camaraderie,  un an avant ses autres candidats en allant même à distribuer les postes a venir !


Si cela n' engageait qu' elle, mais elle à semé de
nouveau la discorde au parti après avoir dénoncé publiquement 150 députés socialistes, alors que l' on ne lui avait rien demandé.     Ce fut une fausse bonne
idée ( tout comme " l' encadrement militaire " motivant sa venue à la Rochelle pour lequel la caserne du 519 eme Train est vacante, ou sa position sur une " immigration
légale " dont elle a récolté les fruits amers lors des primaires  car elle n' à toujours rien compris à la sensibilité à gauche  ! 


Maintenant, en se défendant publiquement, par une plainte, sur la subvention 12
millions d'euros accordée en mai à la Rochelle, elle attire l' attention suspicieuse des médias sur la gestion socialiste de la ville.


Par ailleurs, son lâchage de la présidence de région, et de ceux qui ont oeuvré en lui faisant confiance,  pour un
hypothétique  " perchoir " à  l' assemblée Nationale ( comme elle l' a annoncé publiquement ) après y avoir fustigé les députés cumulards relève d' une sinistre
farce. 


Quel spectacle pathétique et désolant de la politique donné aux français !!!



 


Maintenant, en se défendant officiellement, par une plainte, sur la subvention 12
millions d'euros accordée en mai 2011  à la Rochelle, elle attire l' attention suspicieuse des médias sur la gestion socialiste de la ville. Pas trés judicieux
actuellement



Recherche

Pages