31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 08:51

 

 

 

5749773512 70caba7f73

 

... Ségolène Royal s'est exprimée jeudi devant le 24e congrès de l'Internationale socialiste (IS), qui rassemble 160 partis socialistes, travaillistes et sociaux-démocrates du monde entier. La présidente de la région Poitou-Charentes, vice-présidente de l'IS depuis 2009, avait anticipé de quelques jours son arrivée en Afrique du Sud, ... pour «s'imprégner de la réalité du pays» avant l'ouverture du congrès.


(...) À la tribune, vêtue de son immuable veste rouge, la présidente de Poitou-Charentes a rappelé que les électeurs français avaient mis fin, le 6 mai, à «dix ans de droite et cinq ans de sarkozysme». Ce qui ne suffit pas, a-t-elle laissé entendre.


L'ex-candidate à la présidentielle de 2007 a en effet appelé les partis socialistes à apporter des «solutions concrètes» quand ils arrivent au pouvoir. Et à ne pas se contenter de déclarations d'intention.

 

«Nous venons d'entendre un réquisitoire implacable sur le fonctionnement de l'économie financière (le précédent intervenant, Phil Angelides, était américain, NLDR).

Mais c'est Barak Obama qui est au pouvoir aux États-Unis! Ce qui est important, au-delà des constats, c'est ce que nous faisons quand on est au pouvoir. Nous avons le devoir d'agir.»


«Pardon, au nom de la France»

Manière subliminale, pour elle qui n'a aucune place dans le dispositif présidentiel, de rappeler Hollande et le gouvernement à leurs responsabilités, même si elle a pris soin de vanter les premières mesures prises par l'exécutif en France: encadrement des loyers, emplois d'avenir, abrogation de la «circulaire Guéant» sur les étudiants étrangers, hausse de l'impôt sur la fortune, etc.


Comme elle l'avait fait au Sénégal en 2009, elle a demandé «pardon, au nom de la France», pour le discours de Dakar prononcé par Nicolas Sarkozy en juillet 2007 (il y avait déclaré que «l'homme africain n'est pas entré dans l'Histoire»). Elle a enfin rendu un hommage appuyé à Nelson Mandela, à ce «courage» qui «inspire».


Heureuse de s'extirper du «brouhaha» politicien, Ségolène Royal s'est rendue mercredi au cap de Bonne-Espérance, dont elle a vanté «la beauté éblouissante». «C'est tout un symbole, a-t-elle résumé à la tribune de l'IS. C'est bien d'espérance que tous ceux qui souffrent ont besoin.» Peut-être, en parcourant ces plages infinies de sable blanc, a-t-elle aussi pensé à elle.


Discours de Ségolène Royal au Congrès de l'Internationale Socialiste en Afrique du Sud

Partager cet article

commentaires

gerbaud 04/09/2012


Personne ne peut contrarier la route de notre grande DAME du poitou, elle a su créer autour d'elle tant d'anthousiasme et d'espoir, la mauvaise politique a fait le reste. Elle a un grand
rôle a jouer dans le monde en temps que femme de paix, et de toutes les valeurs qu'elle défend, nous la suivront sur ce chemin où elle peut se créer une véritable notoriété, son respect des gens
simples, des miséreux qu'elle défend dans le monde en font une vrai femme d'étât

gerbaud 05/09/2012


honteux celui qui s'amuse à mettre des photos et des propos imbéciles, cela salit la personne mais ne touche pas notre blanche collombe     mlchele gerbaud (fruxième article,
le premier n'a pas été signé

Recherche

Pages

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog