Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 23:04

Les umpistes se déchaînent, et sombrent dans le ridicule

« Nous ne faisons ni caricature, ni exagération », tonne Jean-François Copé à la tribune de la convention UMP sobrement intitulée : « Le projet PS à la loupe, le grand malentendu ». Pendant que les socialistes font « des promesses folles », Nicolas Sarkozy, ce héros, affronte la crise avec « courage » et réalisme. Pour rendre crédible sa petite démonstration, le parti majoritaire a chiffré le coût du projet socialiste : 255 milliards d’euros, pas un de moins. Charge aux joyeux drilles du gouvernement et de l’UMP de prouver la fiabilité de cette estimation durant les deux heures qui leur sont imparties ce mardi 18 octobre. Top départ.
Sur la scène du Pavillon Gabriel, ministres et parlementaires se succèdent pour déchiqueter leurs proies –François Hollande et le Parti socialiste dans son intégralité – et louer le bilan de leur chef. Après une brève introduction de Copé, présentation de l’acteur principal du jour : le compteur, sur lequel viendront s’aligner au fil de la convention les zéros du montant de l’hypothétique quinquennat socialiste. Le bruit de caisse-enregistreuse en bonus décrédibilise un tantinet la démarche, mais « JFC » l’a promis : l’UMP ne « fait pas dans l’exagération ». Les temps changent : autrefois, les compteurs de l'UMP enregistraient en « live » les nouveaux adhérents du parti. Mais comme un tel compteur marcherait aujourd'hui à l'envers, on préfère faire de la propagande...
Les trois minutes de temps de parole accordées à chaque participant ont tout du pousse-au-crime. Pour faire court mais efficace, voilà les pauvres ministres obligés de sortir l’artillerie lourde. Bruno Beschizza, le « monsieur sécurité » de l’UMP, se lance avec modération : « Avec François Hollande, les trafiquants deviendront d'aimables commerçants auxquels les dealers rendront des visites de courtoisie. »
Claude Guéant enchaîne sur l’excellent bilan de son ministère : « Sous la droite, la violence crapuleuse a reculé de 12%. » Prenez exemple inconséquents socialistes ! Mais voilà, puisque Hollande et ses petits camarades sont de dangereux laxistes en matière de sécurité, le compteur stagne : seulement un milliard pour le budget sécurité du PS. Tant pis, le coût de l’emploi des jeunes ayant été auparavant (sur)estimé à 60 milliards, ça devrait compenser.
A force d’additions abracadabrantesques et de déclarations toutes plus excessives les unes que les autres, l’UMP, ce grand parti de masse, cette machine de guerre, finirait presque par ressembler à une armée en déroute. En écumant studios radio et plateaux télé au lendemain du premier et du second tour de la primaire socialiste, les porte-flingues de la Sarkozye « se sont couverts de ridicule », déplorent des militants UMP qui assistent impuissants à la décrépitude de leur parti. Trop occupé sur le front de la crise, le chef de l’Etat manque de temps pour gérer le front anti-Hollande et laisse le champ libre à l’ineffable Jean-François Copé. Pour le pire ?
Source : Marianne
Lire aussi sur Mediapart :

Enfin sortie du cauchemar de la primaire socialiste, l'UMP met en route le rouleau compresseur médiatique contre le PS. Une opération des plus risquées au moment où François Hollande bénéficie justement d'une légitimité nouvelle, tirée d'un vote citoyen inédit. Sarkozy et l’UMP: c’est par où la riposte? : http://www.mediapart.fr/article/offert/b916b88c7fcddb39f9a1a29de72cb0ca

                      :

 

   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages