Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 09:52

 

Ils sont indécrottables, nos deux anciens premiers ministres. Accrochés à leur glorieuse histoire comme le sont les vieilles dames qui, naguère, recevaient chaque année sur la plage des prix de reine de beauté jusqu’à ce qu’une plus jeune, plus belle, arrive et les détrône.

Parfois en solo, parfois en duo, Lionel Jospin et Michel Rocard sont liés par leurs échecs communs : aucun des deux n’est parvenu à devenir Président de la République. 

 

Pourtant, ils ont tout tenté, et de l’avis des observateurs,  ils en avaient toutes les qualités requises. Las… Rocard a eu le malheur d’être un homme brillant mais supplanté par un prince de la politique, un génie du coup de jarnac et un visionnaire. Mitterrand. Jospin, héritier rebelle de ce même Mitterrand ne parvint jamais à se départir de son amour propre et de cette carapace qu’il ne fendît vraiment jamais, ratant une bonne occasion de se taire “ vieux, usé, vieilli et fatigué ” et son rendez-vous avec le peuple, un certain 21 avril 2002.


Et revoilà nos loosers magnifiques, ressassant à l’évidence et probablement inconsciemment, leurs heures de gloire passées et qui ne repasseront plus. À égalité dans les livres d’histoire ” premiers ministres socialistes ” mais bloqués à jamais sur la dernière marche, celle qui précède un perron, celui de l’Elysée où ils n’iront pas. Et à quoi croyez-vous qu’ils occupent leur journée ? À ressasser.

 

Pour preuve leur interview dans Les Inrocks, qui, avec une certaine malice, ont certainement voulu faire œuvre d’anthropologie pour observer si le Jospinus et le Rocardus sont capables d’évoluer. Avec ce constat d’échec. Ils ne changeront jamais. Ils sont Indécrottables.

 

Évidemment, entre 2002 et 2012, il n’y a rien eu, à leurs yeux surtout pas une campagne de 2007, vibrante et 17 millions d électeurs. Ségolène Royal lava l’affront du 21 avril mais la créature charismatique rebelle et femme leur est insupportable. Comme toujours.

Ensuite, ils attaquent et mordent. Jean-Luc Mélenchon, traité avec mépris par sa majesté

 

Jospin de bon ministre mais qui ne peut aller plus haut dans cette campagne. Il voudrait nous fâcher le Mélenchon qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

 

Quant à Michel Rocard, il mord avec ce qui lui reste de dents et de force Arnaud Montebourg dont il juge le projet de démondialisation, dangereux, stupide et irréalisable.

 

Les bras nous en tombent à dire vrai.

 

Il y a là comme une incontinence verbale qu’on s’explique assez mal. Qui croient-ils servir ? François Hollande, qualifié de brillant, d’intelligent ? Certes mais sert-on le candidat socialiste en tapant à bras raccourcis sur sa jeune garde, en rayant comme toujours et obsessionnell’ent d’un trait de plume l’ex-candidate à la présidentielle, la mère de ses enfants et celle qui a un poids conséquent dans cette campagne, et demain, dans le dispositif gouvernemental ?


En vexant un allié de poids dont chaque voix va compter dans un second tour qui sera plus serré que prévu ?

 

 À quoi jouent nos deux vieilles reines de beauté ? Et si l’explication était toute autre ? Et si, en leur for intérieur, de façon inconsciente, ils ne voulaient pas au fond que de leur vivant un seul socialiste puisse se retrouver un jour sur ce perron auquel ils n'accèderont jamais ?  Mon Dieu,

 

je vois déjà leur courroux si cette page leur tombe sous les pattes. Mais grands dieux, est-il nécessaire d’être si intelligent, si compétent, si techno, si cultivé pour se laisser aller à des propos si idiots ? C’est une vache de bonne question, non ?

Partager cet article

Repost 0
Désirs d'Avenir 86 - Campagne F Hollande - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Harmonie 21/03/2012 18:43


De vieilles reines ou de vielles ruines ?


Ces trois là (photos) sont des personnages égocentriques, des malfaisants ! il ne faut pas oublier les propos de ceux-ci contre Ségolène Royal. Jospin et sa femme n'ont pas été les derniers pour
lui attribuer des sobriquets malveillants. Quant à Fabius qui se voudrait l'éternel "jeune premier" c'est un être fat, rempli de certitudes qui l'arrangent... N'est-il pas passé de la gauche (de
la gauche) à la gauche type DSK "Social démocratique".


J'aurais un peu de respect pour le vieux Rocard qui n'avait de cesse - en 2006/2007 - de demander à S. Royal de lui laisser sa place.... Au sein du PS nous voyons et vivons des situations de plus
en plus loufoques, des gens qui renient leur passé, qui vocifèrent, qui se croient indispensables et, après avoir quitté le navire tentent de le reprendre comme si, entre deux, il n'y avait rien
eu !


Ces trois là, et beaucoup d'autres au PS, ont besoin de très longues vacances. Peut-être une retraite bien méritée, leur apportera t-elle un peu de sagesse, beaucoup de modestie et un temps très
long de méditation !

Recherche

Pages