Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 17:12

1586460_3_8fdd_segolene-royal-et-francois-hollande-a-la-1-.jpg La victoire est écrasante, avec près de 57% des voix, François Hollande a réussi à s’imposer largement, 14 points le séparent de sa rivale.

C’est cette victoire large, incontestable, donnant une totale légitimité au candidat socialiste pour affronter Nicolas Sarkozy que voulait obtenir Ségolène Royal après sa défaite au 1er tour.

 

Ecartée de l’élection présidentielle, malgré une campagne très active sur le terrain, la socialiste avait paru, dans un  premier temps, abattue. Mais c’était sans compter sur sa force de réaction.

La vidéo des larmes de Ségolène Royal circulait encore largement sur la toile, lorsque celle-ci, prenant tout le monde de court, vint apporter son soutien, deux jours après le 1er tour, en appelant à voter massivement pour François Hollande.

«Nous devons donner un élan à notre candidat avec une nette avance qui ne laissera aucune prise à la droite» déclarait-elle.

 

Sans chercher à négocier quoi que ce soit, la candidate socialiste de 2007, se rangeait derrière le vainqueur du 1er tour, lui apportant tout son soutien, pour permettre une large victoire au 2ème tour.

Cette prise de position rapide avait été saluée par François Hollande parlant de "l'élégance et la responsabilité de celle qui fut notre candidate en 2007 et qui sait combien le rassemblement est indispensable pour donner de la force dans la bataille électorale".

 

Cette prise de position claire de Ségolène Royal, cet engagement politique pour la bataille décisive contre la droite de Nicolas Sarkozy, afin de permettre le changement en 2012, allait permettre cette large victoire.

Arnaud Montebourg, rejoindra cet appel. Sans donner de consigne de vote, il fit savoir à son tour qu’il voterait pour François Hollande.

En politique, il est toujours nécessaire pour assurer les victoires, qu’il y ait à un moment, ces prises de position qui éclairent et donnent un sens au choix à faire. Ce sens politique, Ségolène Royal a su le donner au bon moment et avec force.

 

Philippe Allard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages