Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 15:22

 

 

 
 
Un bénéficiaire qui signe avec le ministre son emploi d'avenir, sous le regard bienveillant de Ségolène Royal. Un bénéficiaire qui signe avec le ministre son emploi d'avenir, sous le regard bienveillant de Ségolène Royal.

 

La région Poitou-Charentes a été (presque) la première à signer les emplois d’avenir avec le ministre du Travail et de l’Emploi. Ambiance.


J'ai eu mon cadeau de Noël avant tout le monde. Teddy, 22 ans, n'est pas intimidé par Michel Sapin. Le ton est ferme et le mot (préparé) sort sans accro. Le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue social a saisi la perche : « Si c'est pas une référence à Sapin, ça ? ».

 

Éclats de rires dans la salle. Le ton est donné.


" Pas une solution miracle pour régler le chômage "


Entre Ségolène Royal et Michel Sapin pas de tension, mais plutôt un côté décontracté assumé, qui s'est soldé par la bise. Venu signer, hier après-midi, les premiers emplois d'avenir au conseil régional de Poitou-Charentes, le ministre a été reçu avec le sourire.

 

Pour immortaliser les trente contrats. Les trente jeunes bénéficiaires étaient là. Les élus de tout bord aussi. Claude Bertaud, président du conseil général de la Vienne, employeur potentiel, à condition qu'on lui donne « les moyens », n'a pas boudé son plaisir de partager la tribune avec un ministre de gauche. La présidente de Région s'en est réjouie en soulignant « l'intérêt général », qui dépasse tous les clivages. L'effort est pluriel. Tout le monde est heureux, même la député européenne PPE, Elisabeth Morin.

 

Le député-maire de Poitiers aussi, estimant cependant que ce n'est « pas une solution miracle pour régler le chômage » mais plus sûrement « pour redonner confiance aux jeunes ».


>> A Lire : les emplois d'avenir sont sur les rails


>> A lire : pour Michel Sapin, "l'emploi des jeunes, a priorité des priorités"


La confiance, c'est le fil rouge du ministre de l'Emploi. Elle doit être de part et d'autre de la signature, chez les jeunes et les employeurs. Une exigence de Michel Sapin qui a rappelé, hier, l'effort de l'État qui financera ces emplois à hauteur de 75 % « pour faciliter les choses ». « Il faut que vous soyez tous partie prenante. »


4.000 emplois d'avenir sont prévus en Poitou-Charentes. La région s'engage à en prendre 150 (notamment dans les lycées) sur une période de trois ans. La collectivité assurera la formation de tous les emplois à hauteur de 6 M€.


>> A Lire : Trois millions de chômeurs, "l'héritage", selon Hollande


La fédération régionale hospitalière, qui regroupe cinquante établissements publics (hôpitaux, maisons de retraites etc.), prévoit deux cents emplois d'avenir. Hier, après la Région, Michel Sapin s'est rendu au centre hospitalier universitaire de Poitiers pour apposer sa signature sur deux contrats supplémentaires. Un bon début. Poitou-Charentes n'a pu être cependant la première à appliquer la loi : « Il fallait que ce soit le Président de la République qui ouvre, le premier, le stylo », a rappelé le ministre. C'était jeudi, à Chelles.


Didier Monteil   
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2012/11/10/Emplois-d-avenir-Michel-Sapin-a-signe-avec-Segolene-Royal2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages