Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 10:50

 

 

La Région Poitou-Charentes structure son action autour de la conversion écologique de l’économie, c’est la croissance verte
Elle a été la 1ère Région à industrialiser le véhicule électrique, à créer une filière et à entrer au capital d’une entreprise industrielle (Heuliez Véhicule Electrique devenue Mia Electric). 

« Ségolène Royal a une vraie volonté de dépasser les barrières. Elle aurait très bien pu dire : ce dossier n’est pas de ma compétence, je ne peux pas aller plus loin . Au lieu de ça, elle avance. »

Emile Brégeon, leader syndical chez Heuliez, élu régional depuis 2010.

Dans les zones d’habitat rural, malgré les efforts pour développer les transports collectifs, la voiture restera un moyen de déplacement nécessaire. Afin de réduire les émissions de gaz à effets de serre, la Région a souhaité développer des véhicules qui ne consomment pas d’énergies fossiles polluantes.
La Région Poitou-Charentes qui dispose de savoir-faire performants (laboratoires qui travaillent sur les éco-matériaux, un constructeur automobile qui doit se reconvertir sur de nouveaux créneaux pour survivre, un leader mondial de la production de batteries électriques, une entreprise de fabrication de moteurs électriques) a lancé en 2008 un appel à projets pour la conception, l’industrialisation et la commercialisation de véhicules électriques à bas coût.

  • Objectif social : des emplois d’avenir et un véhicule propre accessible à tous les revenus.
  • Objectif environnemental : de faibles émissions de dioxyde de carbone.

Les premiers prototypes sont présentés dès la fin de l’année 2008 par Heuliez et Eco&Mobilité.
Alors que l’entreprise Heuliez, pourtant riche de compétences est menacée de disparaître, la Région se mobilise et soutient sa reconversion dans la fabrication du nouveau véhicule électrique régional. Elle entre au capital d’Heuliez Electric, en cohérence avec sa politique industrielle volontariste. Un tel engagement est inédit en France. L’implication de la Région permet de rémunérer et former les salariés, sauvant 220 emplois chez Heuliez. La Région a aussi accompagné la diversification des activités traditionnelles d’Heuliez pour maintenir et développer l’emploi. Les premiers véhicules électriques soutenus par la Région sont sortis des chaînes de production dès l’automne 2010.


Chaine de montage Mia Electric – Usine en Poitou-Charentes

La production industrielle des Mia Electric a commencé en septembre 2011 et Mia est en quatrième position des immatriculations en France (août 2012). Plusieurs dizaines d’entreprises et de collectivités locales, en France et à l’étranger, ont indiqué leur intention d’acquérir ce véhicule.

La Région a mis en place en bonus écologique complétant celui existant au niveau national pour aider les acquéreurs.
Avec les collectivités de la Région (deux départements et les agglomérations), la Région a mis en place un service d’auto-partage de voitures électriques régional.
Avec cet engagement fort sur la voiture électrique, Ségolène Royal montre comment la croissance verte et la préservation de l’environnement deviennent une opportunité pour développer de nouvelles activités et des emplois durables. Pour cela, la Région crée des formations à ces métiers d’avenir. Elle favorise les débouchés en stimulant la demande, en favorisant l’accès des ménages à des produits économes en énergie et de meilleure qualité, et renforce donc leur pouvoir d’achat. Elle promeut l’éco-citoyenneté et le respect de l’environnement dans toutes ses actions. Ainsi, chacun peut s’engager dans ce cercle vertueux au niveau économique, social et environnemental. Le développement des énergies renouvelables permet d’alimenter les véhicules électriques avec une énergie propre.

 

 

http://www.presidente.poitou-charentes.fr/2012/09/croissance-verte-poitou-charentes-la-voiture-electrique/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages