Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 09:01

 

Si la pauvreté recule globalement, les inégalités se creusent depuis 20 ans. Oxfam avertit : combattre l'extrême pauvreté ne suffit pas ; il faut agir sur l'extrême richesse.


 

De graves inégalités de revenus : c'est ce qui est perçu comme le facteur de risque mondial le plus menaçant pour les dix prochaines années, selon le rapport 'Global Risk' (ici en anglais) publié à la veille du sommet de Davos (du 23 au 27 janvier). Ce constat se fonde sur une enquête menée auprès d'un millier d'experts, décideurs économiques, politiques ou membres de la société civile.


Et il n'est pas nouveau. En décembre 2011 l'OCDE déplorait que, parmi les pays développés qui la composent, le revenu moyen des 10 % les plus riches soit aujourd’hui neuf fois plus élevé que celui des 10% les plus pauvres. Le fossé qui sépare les riches des pauvres atteint un niveau « record », au plus haut depuis plus d’un quart de siècle (Lire : Inégalités record dans les pays riches).


Toujours plus pour les plus riches


Dans un document publié le 18 janvier (ici en anglais), Oxfam s'appuie sur ce constat pour appeler à passer à l'action. Ces 10 dernières années, note l'ONG, « l'attention ne s'est portée que sur une moitié de l'équation : combattre l'extrême pauvreté ». Et cela a abouti à « de grands progrès » à l'échelle mondiale. Mais pour Oxfam, il est temps de prendre également en compte l'autre moitié de l'équation 'inégalités' : « l'extrême richesse ».


Car l'ONG souligne que ces vingt dernières années, c'est par le haut que les inégalités se sont accrues. Les revenus des 1% des personnes les plus riches de la planète ont augmenté de 60 %. Et la crise financière « contribue à intensifier, et non à freiner » cette inégalité croissante. En 2012, les 100 plus gros milliardaires possédaient 240 milliards de dollars – quatre fois la somme permettant d'éradiquer la pauvreté dans le monde.

Oxfam estime qu'au Royaume-Uni, par exemple, « l'inégalité est en train, rapidement, de revenir au niveau de l'époque de Charles Dickens ». En France, l'INSEE faisait récemment un constat similaire – sans remonter au 19è siècle, il observait que l'indice des inégalités n'a pas été aussi mauvais depuis la fin des années 1980. En Chine, les 10% les plus aisés s'accaparent près de 60% des richesses : le pays le plus peuplé du monde est en passe de rejoindre l'Afrique du Sud au rang de pays le plus inégalitaire de la planète.


Ramener les inégalités au niveau de 1990


L'ONG souligne le fait que « la richesse et les revenus extrêmes ne sont pas seulement contraires à l’éthique ; inefficaces sur le plan économique et destructeurs sur le plan politique, ils divisent la société et nuisent à l’environnement. » Illustration de cette dernière affirmation : selon les estimations, les personnes appartenant au 1% le plus riche émettent jusqu’à 10 000 fois plus de CO2 que le citoyen américain moyen.


« Nous avons besoin d’un nouveau New Deal mondial pour renverser la croissance des inégalités constatée ces dernières décennies », souligne Jeremy Hobbs, directeur d'Oxfam international. Pour l'ONG, les dirigeants mondiaux doivent s’engager officiellement à ramener les inégalités au niveau de 1990.


Oxfam avance plusieurs pistes dans ce sens : s'attaquer pour de bon aux paradis fiscaux ; renverser la tendance actuelle à des formes de fiscalité plus régressives ; instaurer un taux minimum d’imposition des sociétés à l’échelle mondiale ; stimuler les revenus plutôt que le rendement des capitaux ;  accroître des investissements en faveur de services publics gratuits et de filets de sécurité sociale.

 

http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/civilisation-articles-section/solidarite/2504-contre-inegalites-prendre-extreme-richesse

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages