Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 23:17

Les déclarations de Dominique Bussereau contre l'entreprise Heuliez Véhicule Électrique sont d'un cynisme absolu, comme si l'UMP voulait sacrifier Heuliez sur l'autel de sa campagne électorale régionale.

Voilà qui explique sans doute pourquoi l'Etat et le Fonds d'investissement stratégique multiplient les déclarations néfastes depuis plusieurs jours, comme s'il fallait à tout prix saboter ce beau projet industriel à des fins politiciennes.

Personne n'a le droit de jouer avec l'avenir de 600 salariés et de leurs familles, avec l'avenir d'un territoire comme celui des Deux-Sèvres, avec l'avenir du projet industriel de voiture électrique pas chère accessible à tous.

Puisque Monsieur Bussereau, ministre en exercice, évoque le dossier Heuliez, il faut qu'il explique aux habitants des Deux-Sèvres pourquoi il est capable de débloquer 100 millions d'euros sans contrepartie pour les transporteurs routiers du jour au lendemain, alors même que ce même gouvernement passe son temps à mégoter pour 10 millions d'euros pour le véhicule électrique d'Heuliez ?

En plein sommet de Copenhague, cela illustre malheureusement où sont les vraies priorités de Monsieur Bussereau : elles ne sont ni en Poitou-Charentes, ni en faveur de l'emploi et de l'écologie. 

Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages