Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:34



Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes et ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2007, a évoqué la perte du triple A, sur France Info, ce lundi matin.

Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes et ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2007, a évoqué la perte du triple A, sur France Info, ce lundi matin. | AFP/FRED DUFOUR


Pécresse : «Il ne faut certainement pas ralentir» les réformes

«L’enseignement que je retiens de cette perte du triple A, c’est qu’il faut persévérer dans les réformes et qu’il ne faut certainement pas les ralentir», a ainsi affirmé Valérie Pécresse, porte-parole du gouvernement, au micro d'Europe 1. «Si vous regardez bien l’appréciation qui est portée sur le pays, a-t-elle noté, on dit bien que la France a fait des efforts budgétaires, qui commencent à porter leurs fruits, qu’elle a fait des efforts de réforme structurelle. La réforme des retraites par exemple est citée comme une très bonne réforme.»

«Qui disait il y a peu de temps, le triple A c'est un trésor pour la France? Qui disait : si je perd le triple A, je suis mort? C'est le président sortant», a lancé au même moment

Ségolène Royal, qui s'est dite, sur France Info, «très surprise de voir aujourd'hui ce même gouvernement de droite minimiser cette grave dégradation de la politique française».

Royal fustige 500 milliards d'euros de «dépenses inconsidérées»

Selon la candidate à la présidentielle de 2007, il y a «trois raisons à cette dégradation» : les «dépenses inconsidérées» qu'elle estime à 500 milliards d'euros ; «l'absence de relance économique» face à laquelle elle oppose le «pacte productif» proposé par François Hollande ; l'absence de «réforme bancaire», pourtant «indispensable» à ses yeux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages