Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 20:08

« Le Tribunal de Commerce de Niort vient de statuer en faveur de la reprise d'Heuliez, et de 600 de ses salariés, par le Groupe Bernard Krief Consulting. C'est une victoire pour l'entreprise et de nouvelles perspectives industrielles sur le site de Cerizay vont pouvoir être mises en oeuvre.

Ce fut un combat long et difficile, et je remercie les salariés d'Heuliez qui ont toujours cru en leur entreprise et au développement de véhicules électriques sur le site de Cerizay. La Région s'est mobilisée depuis le début pour parvenir à une solution. Le déclencheur a été l'appel à projets qu'elle a lancé en janvier 2008 pour susciter la réalisation d'un véhicule électrique produit en région.

Il faut maintenant aller très vite, ne plus perdre de temps et mettre en production les premiers véhicules électriques. Il s'agit d'un enjeu régional, national et international, Heuliez étant le seul constructeur aujourd’hui en capacité de produire et commercialiser un véhicule électrique à bas coût dès l’été 2010 et répondre ainsi aux attentes des consommateurs.

La reprise d'Heuliez, c'est la preuve qu'un nouveau modèle de développement est possible, alliant le rôle moteur des collectivités publiques, l'innovation, et la croissance verte. »


espace

Ségolène Royal
Présidente de la Région Poitou-Charentes


Conférence de Presse de Ségolène Royal




Le soutien de la Région, aujourd'hui et demain

 

La reprise d'Heuliez par le Groupe Bernard Krief Consulting, acceptée par le Tribunal de Commerce de Niort ce 8 mercredi juillet, est une victoire pour l'emploi et pour l'avenir d'un projet industriel innovant et préservant l'environnement.

600 emplois vont être sauvegardés sur le site et les perspectives industrielles s'éclairent pour une mise en production rapide du véhicule électrique que les Français attendent. Une négociation âpre a permis de réduire le nombre de licenciés, et d'obtenir une priorité de réembauche dans l'entreprise pendant trois ans, au fur et à mesure de la montée en charge de la production.

La Région Poitou-Charentes s’est engagée dès le début aux côtés des salariés et de l'entreprise. Elle a toujours cru à ce projet industriel qui s'inscrit dans la croissance verte qu'elle a initiée et soutenue.

Concrètement, la Région s'implique à nouveau, et de manière innovante, dans l'avenir d'Heuliez New World, la nouvelle société.

  • Au travers du dispositif régional de sécurisation des parcours professionnels : 220 salariés resteront dans l'entreprise pendant l'année 2009 et au début 2010, alors que la production de véhicules électriques sera encore faible, et seront à poste pour soutenir le développement attendu de l'activité;

  • Par son entrée dans le capital de la filiale Heuliez Electrique qui va être constituée. C'est la première fois qu'une collectivité entre dans le capital d'une entreprise privée;

  • Par les garanties qu'elle accorde aux prêts nécessaires aux investissements et au fonds de roulement de ce projet de véhicules électriques.

En savoir plus


Les principales étapes du sauvetage d’HEULIEZ :


2006 : La Région a commencé à accompagner Heuliez dans le cadre du premier plan social avec l’objectif d’intégrer dans l’accord de méthode la sécurisation des parcours professionnels. Des rencontres ont eu lieu au Ministère du Travail avec les collaborateurs du ministre du Travail de l’époque Monsieur LARCHER.

Novembre 2007 : La crise persiste dans le monde de l’automobile, la Région rencontre la société Heuliez pour développer un appel à projets sur un véhicule électrique à bas coût.

27 janvier 2008 à Angoulême : Lancement par la présidente de Région d’un appel à projet pour la réalisation d’une voiture électrique à bas coût.

10 juin 2008 : Sélection de trois projets, dont la Friendly d’Heuliez, pour présenter un véhicule électrique au Mondial de l’Automobile à Paris.
La Région s’engage dans le projet Heuliez à hauteur de 650 000 euros.

2 octobre 2008 : Présentation à Paris de la Friendly avant le Salon de l’Automobile.

De juillet à décembre 2008 :
Argentum Motors, un investisseur indien, était intéressé par une entrée au capital d’Heuliez. La Région a délibéré pour soutenir la reprise dans le cadre d’une garantie d’emprunt de 50 % pour un montant de 15 millions d’euros d’emprunts. Ce projet a échoué au moment où la crise financière a éclaté.

27 février 2008 : La Friendly fait ses premiers tours de roues, avec Ségolène ROYAL au volant, le jour du lancement du plan énergie solaire régional

Janvier à mars 2009 :
Un plan de restructuration de l’ensemble de la société a été engagé avec des investisseurs privés, notamment autour de DEMETER PARTNER.

Mars 2009 : Annonce du FSI de ne pas participer à un tour de table pour la recapitalisation d’Heuliez : échec du projet d’investissement.

23 et 25 mars 2009 : Pour remobiliser les investisseurs, les salariés et la direction, Ségolène ROYAL se rend chez Heuliez pour soutenir les salariés et trouver un repreneur. Le 25 Mars, Luc CHATEL, alors secrétaire d’Etat à l’Industrie se rend également dans l’usine. Il refuse de s’asseoir au volant de la Friendly.

6 juin 2009 : Annonce par Luc CHATEL de 5 à 6 repreneurs sur la partie électrique uniquement.

10 juin 2009 : Dépôt des offres : Deux offres de reprises de l’ensemble des activités d’Heuliez.

26 juin 2009 : Retrait de France Industrie Participation.

8 juillet 2009 : Le Tribunal de Commerce de Niort valide l’offre de reprise de Bernard Krief Consulting.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Pages