Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 15:53

 

                                          COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Non, Madame Pecresse, nous n’avons pas que le mot « retrait » à la bouche

 

 

Nous avons aussi « soutien ». Car c’est là que se situe le problème. Depuis 2002, la droite laisse la recherche en déshérence. Veut-elle tuer les universités de province ? Les rares crédits supplémentaires sont fléchés sur une dizaine de très grosses universités en France. Poitiers ne figure pas sur la liste. Pour fonctionner, notre Université doit compter sur les collectivités locales, principalement le conseil régional qui en 2008 a consacré 18 M€ à l’enseignement supérieur et à la recherche : statut de doctorant-salariés, bourses de recherche, équipement des laboratoires, appels à projet, colloques scientifiques… Mais la Région ne pourra pas remplacer l’Etat.

 

Nous avons aussi « confiance ». La droite ne fait pas confiance à la recherche publique. Pourtant, la mobilisation des chercheurs est indispensable à une sortie de crise positive. Elle conditionne une mutation industrielle rapide permettant la « croissance verte » dans une économie régulée. Elle permet de faire reculer les maladies, de faire bouger la société vers plus d’humanité. Des centaines de chercheurs travaillent à Poitiers. C’est une chance formidable pour l’avenir de nos territoires.

 

Nous avons aussi « concertation ». Le monde de la recherche la réclame. Les forums participatifs organisés par le conseil régional Poitou-Charentes ont permis de forger une nouvelle politique pour la recherche et l’enseignement supérieur, qui porte ses fruits. Pourquoi l’Etat refuse-t-il de procéder de la même façon au plan national ?

 

C’est dans cet esprit que les socialistes de la Vienne soutiennent le mouvement des enseignants-chercheurs et des étudiants. Oui, Madame Pecresse doit retirer son décret, c’est la condition pour que s’ouvre enfin une phase de réflexion et d’action et que la recherche française, y compris notre université, prenne toute sa place au plus haut niveau mondial.

 

Jean-François Macaire

Premier secrétaire fédéral

Parti Socialiste de la Vienne 

Communiqué du 11/02/2009

Partager cet article

Repost 0
Michèle Fazilleau DA86 - dans desirsdavenir86
commenter cet article

commentaires

Recherche

Pages