Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 20:10

Communiqué du Planning Familial :


L’Etat programme l’arrêt, dès 2009 de toutes les interventions quotidiennes des associations mettant en oeuvre depuis 40 ans la Loi Neuwirth !
En diminuant de 42 % pour 2009 (et de 100 % en 2010) dans le Projet de Loi de Finances le montant des actions déconcentrées sur le conseil conjugal et familial, l’Etat programme donc à très court terme la suppression totale des acteurs intervenant sur le droit à la sexualité.
La conséquence immédiate pour 2009 pour notre mouvement est la disparition annoncée d’1/3 de nos associations départementales, intervenant au plus prés des publics concernés.
Disposition relevant du Titre 1 de la Loi Neuwirth (décembre 1967), il est inconcevable que l’Etat n’affirme plus l’exigence de l’éducation à la sexualité, le droit des personnes à une information sur les droits sexuels et reproductifs.
Est-ce pour le laisser à la volonté de quelques associations bénéficiant d’un soutien à une autre politique ou pour laisser cette information à la loi du marché ? Cette mission d’utilité publique a pourtant été explicitement confiée et organisée par la Loi Neuwirth aux associations.
Contact : Marie-Pierre Martinet : 06 70 19 83 48 - mpfpf@planning-familial.org http://www.planning-familial.org


Communiqué de presse de Ségolène Royal concernant les
financements en faveur du Conseil Conjugal et Familial :
"L'Etat vient de réduire de 42% ses financements en faveur du Conseil
Conjugal et Familial.
Aujourd'hui, c'est l'ensemble des délégations du Planning Familial qui est
menacé. Déjà, un tiers d'entre elles fermera ses portes à la fin du mois de
janvier.
Cette décision brutale remet en cause 50 ans de consensus républicain sur le
droit à la sexualité pour toutes les femmes inscrit dans la loi Neuwirth.
J'avais, pour ma part, augmenté notablement l'aide au fonctionnement du
Planning en relevant le niveau du remboursement des consultations des
Conseillères conjugales et familiales. J'avais également instauré la
distribution de « la pilule du lendemain » par les infirmières scolaires.
La décision du Gouvernement va priver l'ensemble des jeunes filles et des
femmes de France d'un soutien essentiel pour l'accomplissement dans leur vie
de femme. C'est une régression majeure.
Je demande, au nom de toutes les femmes, au Gouvernement de réaffirmer son
soutien aux droits des femmes, au travail des militantes du planning
familial et de rétablir la totalité des financements supprimés."

Vous souhaitez soutenir Le Planning Familial, signez la pétition :

www.planning-familial.org/petition-defense-loi-neuwirth


Partager cet article

Repost 0
Michèle Fazilleau DA86 - dans desirsdavenir86
commenter cet article

commentaires

Recherche

Pages