Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 20:02

Le 16 novembre 2008

 

 Cher(e) camarade,

 

Nous vivons actuellement un temps fort de notre Parti. Après le congrès de Reims vient le moment de désigner nos dirigeants aux plans national, départemental et local. Ce nouveau rendez-vous avec la démocratie militante aura lieu les 20 et 21 novembre prochain.

 

A l’occasion du scrutin sur les motions d’orientation, tenu le 6 novembre, les militants ont affirmé leur désir d’une transformation radicale de notre parti.

 

Depuis plusieurs années, la Fédération de la Vienne a œuvré pour engager cette transformation, à travers des démarches innovantes : forums citoyens, école de la citoyenneté, Rencontre des Territoires, abaissement du barème des cotisations pour les plus modestes, etc… Nous avons accueilli de nombreux nouveaux adhérents et renforcé notre implantation.

 

Fort de cet acquis, je vous propose de relever ensemble ce défi : faire de la Vienne une fédération pilote pour la démocratie militante et l’ouverture à la société.

 

C’est dans cet esprit que je présente ma candidature à la fonction de premier secrétaire fédéral. Dans le cadre d’une direction fédérale largement renouvelée, et en liaison étroite avec les sections, je vous propose de construire dans la Vienne :

 

  • un parti mieux ancré dans la société

 Une commission « développement militant » sera constituée. Elle aura pour objectif d’aller à la rencontre de nos concitoyen(ne)s pour leur proposer l’adhésion et renforcer nos effectifs dans toutes les catégories sociales, en particulier les plus modestes, et toutes les générations, en particulier les jeunes.

 

  • un parti qui forme ses adhérent(e)s pour constituer une force de réflexion et de propositions

 Une commission « éducation populaire » mettra en place un programme de soirées débat avec  des intervenants attractifs, sur des sujets d’actualité,

 

  • un parti plus présent sur les territoires

 Un lieu de rencontre et de débat entre élu(e)s, militants(e) et fédération sera constitué pour préparer les futures échéances départementales

 

  • un parti plus en prise avec le mouvement social

 Une commission « nouvelles solidarités » travaillera avec les mouvements sociaux (associations, syndicats…) pour que le PS y prenne toute sa place, et proposera des actions de terrain en liaison avec les élus, notamment pour faire face à la crise économique et financière qui frappe les plus fragiles.


Un membre de la direction fédérale, chargé du suivi, fera régulièrement un point d’avancement du travail de chacune des commissions ci-dessus, et des autres commissions qui seront créées à l’initiative du conseil fédéral.

 

La communication avec les adhérents sera renforcée, d’abord par l’évolution des outils internet, ensuite par la création d’un journal trimestriel envoyé par la poste, pour lutter contre la fracture entre les militants internautes et non internautes.

 

Sur les sujets de grande importance, des consultations militantes (votes dans les sections), seront lancées pour permettre à chacun de participer aux choix des orientations fédérales entre les congrès.

 

L’orientation que j’ai défendue avec de nombreux autres camarades a obtenu 52% des voix dans la fédération. Aujourd’hui, je veux rassembler tous les socialistes de la Vienne et je tends la main à toutes et à tous, pour entrer ensemble dans cette dynamique de progrès.

 

Je t’adresse mes amitiés socialistes.

Jean-François MACAIRE

___________________________________________________________________________

Ségolène ROYAL pour un vrai changement

 

Le « coup de gueule » d’un camarade montmorillonnais, lors du congrès fédéral à Vaux-en-Couhé, a fait l’unanimité des militants. En substance : Nous devons surmonter nos divisions plus ou moins factices et mettre au second plan les questions de personnes, pour nous remettre très vite au travail.

 

Dès le 7 novembre, la motion E arrivée en tête a travaillé à ce rassemblement, sans préalable sur le nom d’un candidat au premier secrétariat national. Sans relâche, toute cette semaine, puis, avec le renfort de la motion B (pôle écologique), qui nous a rejoints, jusqu’au bout de la dernière nuit du congrès. Peine perdue : la main tendue a été systématiquement repoussée, les différences, même minimes, montées en épingle. Et que dire du respect ? Des militants qualifiés de supporters, leur volonté d’ancrage à gauche mise en doute, etc…Et Ségolène Royal sifflée et huée ! Quelle image pour notre Parti !

 

Ce n’est pas cela qu’attendent les militants socialistes de leurs dirigeants.

 

Pour notre part, nous avons respecté tous les intervenants, nous avons cherché jusqu’au bout le rassemblement. Dans les réunions de section, chacun s’accordait à souligner le peu d’écart entre les propositions des différentes motions. Alors pourquoi pas à Reims ?

 

Le PS est-il condamné à se recroqueviller ainsi sur ses chapelles ? A s’amputer d’une part de ses forces vives ? Je ne le crois pas.

 

Jeudi 20 novembre, et probablement vendredi 21 novembre pour le second tour, ce sont les militants qui reprennent la main. Si, comme le 6 novembre, ils placent en tête Ségolène Royal, ils ouvriront la voie à un nouveau parti socialiste, porteur d’un projet moderne et audible, avec une nouvelle génération de responsables et des pratiques renouvelées en profondeur.

 

Mes cher-e-s camarades, je vous appelle à la mobilisation les 20 et 21 novembre.

Partager cet article

Repost 0
Michèle Fazilleau DA86 - dans desirsdavenir86
commenter cet article

commentaires

Recherche

Pages