Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 22:47
 PARIS, 28 juin 2008 (AFP) - Ségolène Royal a exhorté samedi plus d'un
millier de partisans enthousiastes à "avancer droit devant en ne regardant
que les dégâts de la droite pour les combattre", en présentant à Paris sa
contribution en vue du prochain congrès du Parti socialiste.

L'ancienne candidate à la présidentielle, dont la contribution s'intitule
"Combattre et proposer", a fait un discours offensif lors de cette réunion
de trois heures, qu'elle a qualifiée de "premier grand rassemblement contre
(la) politique" de Nicolas Sarkozy.

"Avec vous, nous voulons combattre et nous voulons proposer, a-t-elle lancé
à la Maison de la Chimie.

Dirigeant ses traits contre le président Nicolas Sarkozy, qui avait promis
la rupture" alors que "la France connaît aujourd'hui une grave déchirure",
elle a fustigé l'"étrange mélange entre Berlusconi et Doc Gyneco avec des
montres à 50.000 euros! Non ce n'est pas la France!".

La candidate à la succession de François Hollande s'est voulue consensuelle
à l'intérieur du parti: "Vous n'entendrez de ma bouche aucune chose
désagréable, polémique, aucune petite phrase. Je vois les choses, je les
entends, je les subis". "J'ai beaucoup donné mais j'ai beaucoup reçu",
a-t-elle ajouté.

Elle a engagé ses militants à ne pas s'attacher "à ce que font les autres au
sein du PS. Je les appelle à nous rejoindre et à se rassembler. Ils seront
les bienvenus le moment venu."

Mme Royal a également appelé "les déçus du sarkozysme, tous les démocrates".
"Qu'ils nous rejoignent!", a-t-elle lancé.

Elle a décliné les sept "piliers", "volontés" de sa contribution "dense et
simple", en vue du congrès de Reims de novembre, notamment une "révolution
fiscale", avec prélèvement à la source et fusion de l'impôt sur le revenu et
de la CSG, suppression des niches fiscales, redéploiement du paquet fiscal
(voté à l'été 2007 par le Parlement, ndlr).

Elle s'est aussi prononcée en faveur d'un mandat unique pour les
parlementaires et a appelé à "repenser sans tabou" la sécurité sociale et à
"bâtir un système de retraites transparent".

Partager cet article

Repost 0
Michèle Fazilleau DA86 - dans desirsdavenir86
commenter cet article

commentaires

Recherche

Pages